Violences ethniques meurtières au sud du Nigeria

Les affrontements à caractère ethniques sont fréquents dans le sud du pays notamment dans l’Etat de Benue. Ce dimanche, au moins 45 personnes ont été tuées dans des violences ethniques.

Les violences à caractère ethnique se multiplient au Nigeria, particulièrement au sud du pays. L’Etat de Benue au Nigeria, a été le théâtre de ces violences de violences ethniques ce dimanche. Des violences qui ont causé la mort de 45 personnes, selon BBC Afrique.

Selon la police nigériane, les affrontements ont opposé la communauté des Ologba à celle des Egba. Ces deux communautés se disputaient la propriété d’un étang de poissons lorqu’ils en sont venues au mains. La plupart des personnes tuées l’ont été lorsque les protagonistes les ont attaquées, au moment des obsèques des premières victimes des heurts.

Afin d’échapper au violences, les habitants de l’Etat de Beune pris de panique ont quité la région. De nombreux affrontements à caractère ethnique ont eu lieu dans l’Etat de Benue, ces dernières années. Ils opposaient souvent des éleveurs à des agriculteurs.

Au Nigeria, les violences ethniques perdurent depuis plusieurs années. Dans l’Etat de Nasarawa, il y a un an, des membres de la tribu Eggon et des personnes de l’ethnie Gwandara se sont opposés, 34 personnes ont été tuées, il y a eu de nombreux blessés, plusieurs maisons et granges ont été brûlées au cours des violences. Les violences entre l’ethnie Eggon et Gwandara sont liées, la plupart du temps, à des batailles politiques pour la conquête du pouvoir dans cet Etat du Nasarawa, gouverné par un Gwandara.