Violences conjugales : Ryad Kartoum alias «RK» condamné à 6 mois de prison

Ryad Kartoum (11 nov 21)
Ryad Kartoum

Le jeune rappeur français d’origine algérienne «RK», de son vrai nom Ryad Kartoum, est dans une situation délicate. Il fait en effet l’objet d’une énorme polémique après avoir été accusé par sa compagne de violences conjugales. Arrêté depuis quelques semaines, il vient d’être jugé. Il a ainsi été condamné à 6 mois de prison avec sursis probatoire. Mais, le rappeur n’a pas entièrement reconnu les accusations à son encontre.

Suspecté d’avoir porté de violents coups à sa petite amie, entraînant de multiples blessures, le jeune rappeur français d’origine algérienne, Ryad Kartoum alias «RK», avait été placé en garde à vue, pendant une semaine, et une enquête avait été diligentée pour mettre la lumière sur cette affaire. Il avait plutôt déclaré que les actes de violence ont été orchestrés par les deux parties.

À la suite de sa garde à vue, il a été mis en examen puis placé sous contrôle judiciaire, en attendant d’être jugé. Et après de multiples reports, «RK» est finalement passé devant le juge du Tribunal correctionnel de Meaux, lundi 8 novembre. «Je n’ai jamais voulu lui mettre une patate. Mais elle sautait partout et voulait me frapper, alors, je l’ai poussée et elle est tombée. L’erreur que j’ai faite, c’est d’être allé au contact, de l’avoir retenue», a-t-il expliqué.

Regrettant apparemment son geste, Ryad Kartoum a également affirmé être la victime «de rapaces», c’est-à-dire certaines personnes, notamment la famille de sa petite amie, qui voudraient nuire à sa réputation. Ses propos n’ont pas réellement convaincu le juge. Ce dernier, a en effet reconnu «RK» coupable des faits qui lui étaient reprochés et l’a condamné à une peine de 6 mois avec sursis probatoire.

Pour le moment, on ne sait pas si les avocats du jeune rappeur de 20 ans feront appel de cette décision ou non. Toutefois, ils disposent d’un délai de 10 jours pour le faire.