Viadeo : L’avenir est en Afrique

Viadeo Afrique, la filiale du réseau social professionnel Viadeo, lancée récemment sur le continent compte déjà 1 million de membres. Implantée au Sénégal et au Maroc, elle permet aux demandeurs d’emploi du continent d’entrer en contact avec des recruteurs. Un moyen efficace de saisir des opportunités.

Viadeo à l’assaut du continent africain. Le groupe y a lancé récemment sa nouvelle filiale en Afrique. Le réseau social professionnel, qui est selon Chams Diagne, dirigeant de Viadeo Afrique, « un outil qui permet de développer son carnet d’adresse et gérer sa carrière professionnelle », a déjà conquis des pays émergents d’Amérique latine, l’Inde, ou encore la Chine. Désormais c’est l’Afrique qui est dans la ligne de mire du groupe car « toutes les études montrent que c’est un continent qui a une forte croissance et un énorme potentiel ». Viadeo qui compte 35 millions de membres dans le monde, en compte déjà 1 million venant du continent africain. Le principe est simple, selon Chams Diagne. « Pour être membre du réseau, il suffit de créer un compte en 2 minutes chrono, puis d’établir un cv en ligne très détaillée pour que les recruteurs puissent se faire une idée du profil du demandeur d’emploi ».

Le Sénégal et le Maroc des pays stratégiques

Le groupe est pour le moment uniquement implanté au Sénégal (Dakar) et au Maroc (Casablanca), « pour des raisons stratégiques », affirme Mr. Diagne. « Le Maroc est le pays en Afrique qui compte le plus de membre de Viadeo, il est donc incontournable. En étant présent au Sénégal, on peut se déployer plus facilement dans d’autres pays comme le Mali, ou la Côte d’Ivoire », explique-t-il. L’objectif du groupe « est d’abord de consolider son leadership en Afrique francophone pour pouvoir s’engager en Afrique anglophone, notamment dans des pays tels que le Ghana ou l’Afrique du Sud ». Le groupe, qui travaille avec des acteurs locaux dans les deux pays, intervient régulièrement dans les écoles pour présenter le projet aux étudiants en donnant des cours ou en distribuant des kits. Il noue aussi des partenariats avec des forums de l’emploi tels qu’AfricTalents, qui s’est tenu vendredi, à Paris ou la caravane de l’entrepreneur, à Dakar. « Nous participons à ce type de salon pour inciter les gens à activer leur réseaux et enrichir leurs profils », explique Chams Diagne. Le but étant selon lui « de sensibiliser tous ceux qui veulent travailler sur le continent, notamment la diaspora ». Il arrive toutefois « que des recruteurs basés à l’étranger cherchent des profils en informatique sur le continent, ce qui représente une opportunité pour les jeunes qui souhaitent aller travailler à l’étranger », dit-il.

Viadeo soutient entrepreneuriat en Afrique

Le groupe a également pour ambition de permettre aux jeunes qui ne trouvent pas d’emploi sur le continent d’entreprendre. « Pour atteindre cet objectif, nous comptons mettre en place un système qui permettent à ceux qui veulent créer leur entreprise de s’adresser directement aux décideurs qui souhaitent investir », explique le directeur de Viadeo Afrique. Il estime que grâce à Viadeo n’importe quel jeune peut s’adresser aux investisseurs et rechercher des partenariats. Il accède ainsi directement au monde du travail et gagne du temps ». Ce projet est aussi pour Mr. Diagne « un bon moyen d’inciter les jeunes africains qui souhaitent partir à l’étranger à rester chez eux car l’avenir est en Afrique ».