Vers la haute société : un roman sur le désir d’ascension social viscéral d’un homme qui a cru en ses rêves


Lecture 1 min.
vers la Haute Clavaire Elanga

Issu d’un milieu défavorisé, Rohman est ambitieux et veut gravir les échelons de la société. Il va orchestrer sa vie pour réaliser son rêve d’ascension. De la tenue vestimentaire à ses fréquentations, tout est calculé. Il ira même jusqu’à l’encontre de sa famille. Il quitte son pays natal, direction les États-Unis. Pourtant, dans son plan parfait, des obstacles vont obstruer le chemin…

Dans ce roman à l’intrigue aussi originale qu’intéressante, Clavaire Elanga tisse l’itinéraire d’un héros complexe. L’histoire prend des allures de conte initiatique et nous embarque dans une histoire surprenante.

L’AUTEUR Clavaire Elanga est né le 2 octobre 1960 au Cameroun. Il a exercé en tant que Professeur des écoles normales après des études en psychologie. Il immigre aux États-Unis, où il devient officier de maintien de l’ordre. Aujourd’hui manager à United States Postal Service, à New York, il publie son premier roman après avoir publié des ouvrages géopolitiques et métaphysiques.

EXTRAIT  : Rohman gérait déjà de nombreuses contradictions liées à son origine sociale. Ses parents étaient aussi pauvres qu’on peut l’être. Il avait de ce fait connu une enfance peu enviable. Ses parents et lui dormaient dans une maison en terre battue avec un toit de tôles ondulées. Lorsqu’il devint adolescent, et afin de préserver son intimité, Rohman se créa une chambre à part et dont la porte donnait sur l’extérieur. La fenêtre et la porte de la chambre étaient faites en planches tirées du bois de sapelli, le tout taillé avec le rabot manuel et la vastringue. Connaissant l’indigence de ses parents, Rohman savait qu’il ne devait rien attendre de personne.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter