Vague de condamnations après l’attaque contre les soldats de la Mission africaine en Somalie


Lecture 2 min.
Moussa Faki Mahamat (Union Africaine)
Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l'Union Africaine

L’Union Africaine a condamné l’attaque perpétrée par les shebab contre une base burundaise de la Mission de transition en Somalie (ATMIS). Le chef de l’Etat burundais s’est aussi insurgé contre cet assaut meurtrier.

Dans un communiqué diffusé hier mardi 3 mai dans la soirée, le président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat, a condamné l’attaque perpétrée le même jour, par des combattants du groupe shebab contre une base burundaise de l’ATMIS (Mission de transition de l’Union Africaine en Somalie). L’assaut a eu lieu dans la région du Moyen Shabele, au Sud-Ouest de Mogadiscio.

Lançant un appel à la communauté internationale pour un accroissement de son soutien aux services de sécurité somaliens et à la mission ATMIS, en vue de «relever les défis sécuritaires en Somalie», Moussa Faki Mahamat a rendu hommage aux Casques bleus burundais qui ont perdu la vie «en aidant à ramener la paix et la stabilité en Somalie». L’attaque a eu lieu, à El Baraf, localité située à environ 150 km au Nord-Est de la capitale somalienne, Mogadiscio.

«J’ai parlé au Président burundais, Evariste Ndayishimiye, pour lui rendre hommage pour le sacrifice des soldats burundais», a poursuivi M. Mahamat. Pour sa part, le chef de l’Etat du Burundi a condamné énergiquement, ce mercredi 4 mai, l’assaut contre la base de la Mission africaine, soulignant qu’il n’y a «pas de mots assez forts pour condamner l’attaque terroriste contre le contingent burundais de l’AMTIS».

Sur son compte Twitter, le Président Evariste Ndayishimiye, a poursuivi : «je me joins à toute l’Afrique qui vient de perdre des fils et filles tombés sur le champ d’honneur pour consoler les familles durement éprouvées». Avec près de 5000 hommes, le Burundi est le deuxième pays contributeur aux troupes de l’ATMIS. Les effectifs de cette force africaine sont environ de 20 000 militaires, policiers.

A lire : Attaque meurtrière contre une base militaire de l’Union Africaine en Somalie

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter