United Fashion For Peace : la paix par la mode

K_PRADEAU_ACC_3.jpg

Un sujet original en ces temps de révoltes. United Fashion For Peace est la dernière création de la journaliste tunisienne Fériel Berraies Guigny. Une caravane de la mode qui promeut les valeurs du dialogue et de la paix.

United Fashion For Peace (UFFP) est une association de la loi 1901, créée le 18 février 2011 par Fériel Berraies Guigny, fille d’ambassadeur, ex-mannequin internationale et journaliste. Elle entend réaliser des défilés qui véhiculent des messages suffisamment forts pour faire réfléchir. UFFP cultive une image d’ouverture et le mélange des genres. La première présentation de UFFP aura lieu à l’occasion de la Women’s Tribute d’Essaouira, en mai prochain. L’association a aujourd’hui le soutien de Dominique Baudis, président de l’institut du Monde arabe, Bertrand Delanoë, maire de Paris et le marrainage de Leila Menchari, décoratrice des vitrines d’Hermès.

Afrik.com : Pourquoi United Fashion For Peace (UFFP) ?

Fériel Berraies Guigny :
C’était une idée, puis un projet, aujourd’hui une association loi 1901. Une caravane de la mode qui est une expression artistique que nous avons choisie pour véhiculer des messages humanistes : échange, partage, équité, dialogue, investissement dans l’humain et le développement durable. Créer de l’espoir, c’est créer des projets, investir dans l’humain c’est le valoriser. Préserver les arts et les coutumes de la confection plurielle, c’est générer des revenus à terme pour nos sociétés. Nous ne sommes pas une fashion week, nous utilisons un podium pour faire prendre conscience qu’aujourd’hui il faut investir dans le peuple, dans l’humain, dans la création qui permet aux artisans et aux jeunes de vivre décemment de leur métier. C’est un dialogue ouvert au monde qui doit amener le Nord à se repositionner et à repenser ses programmes de développement avec ses partenaires du Sud. C’est aussi un formidable outil de dialogue entre les civilisations. La différence, la diversité sont une richesse incroyable dans la création et tous les métiers qui gravitent autour, il y a tant de choses à bâtir.

Afrik.com : Comment vous est venue l’idée ?

Fériel Berraies Guigny :
Le jasmin puis le Nil, ce qui se passe en Afrique, la souffrance des peuples en général, le constat que la politique et ses discours ont des failles voire des limites. L’objectif est de présenter, à l’occasion de manifestations, de colloques ou de forums, un intermède festif quelque peu « décalé » par rapport à la thématique principale. Il s’agit en effet de proposer un défilé de mode mais qui véhicule des valeurs et met en avant tant les artistes-créateurs que les cultures qui sous entendent ces créations ou les artisans qui leur donnent vie. Je souhaite développer à travers mon concept la préservation du patrimoine et de l’artisanat pour une mode éthique qui devrait être plus centrée sur l’humain, le bio, l’environnement et le développement durable. Mais aussi valoriser l’identité et le patrimoine et sauver ainsi ces petits métiers couture qui sont en péril. Un projet humaniste, sans frontières, un véritable discours de paix et de tolérance à travers la culture de l’autre et la mode. Il ne s’agit pas d’un évènement de mode glamour, mais d’une bataille pour la préservation des arts, métiers et traditions couture du monde entier, et de l’Afrique en particulier. Je viens de créer une association qui porte ce projet dont l’objectif est de valoriser la mode éthique du monde et le développement durable. Je suis actuellement à la recherche de partenaires et de sponsors. La première présentation d’UFFP aura lieu à l’occasion de la Women’s Tribune d’Essaouira au Maroc en mai prochain et nous sommes déjà sollicités pour d’autres manifestations tant en France qu’à l’International. Mon intime conviction : la culture est le plus grand levier de développement des peuples. Un outil, une arme redoutable car elle est pacifique et, sans doute, marquera davantage les esprits. En tout cas, c’est notre souhait le plus cher.

Afrik.com : L’un des messages que vous véhiculez est une sorte de : « paix dans la mode « . Vous pensez pouvoir réconcilier le monde grâce à la mode ?

Fériel Berraies Guigny :
Je peux amener à une autre lecture du monde, nous sommes des idéalistes et ce sont les idées mais aussi les initiatives humanistes qui doivent régir dorénavant le monde. Ce n’est pas tant la mode que le message derrière ces magnifiques créations qui marqueront. Nous constatons aujourd’hui que notre monde est en ébullition et nos certitudes sont ébranlées. Le printemps arabe et ce qui se passe en Afrique est la plus grande des preuves. L’humanité enfin va peut-être avoir son mot à dire ! Alors toutes les initiatives en faveur de la paix et du dialogue entre les peuples doivent être encouragées. Heureusement pour nous, les formes d’expression sont multiples et UFFP a choisi la mode pour le développement durable. Mais notre association regroupera et présentera aussi tous les artistes au service de la paix durable. Elle œuvrera en étroite synergie avec les gouvernements, les institutions, les programmes et les sociétés privées ou publiques, les associations, les fondations orientées vers le dialogue et les sociétés civiles, qui ont besoin de changer ou d’améliorer leur image par le biais de la culture.

Afrik.com : Quels sont vos projets et comment voyez-vous UFFP dans 5 ans ?

Fériel Berraies Guigny :
Seul l’avenir nous le dira, je ne suis pas devin, je continuerai mes batailles et elles sont multiples pour mes deux pays, mon pays d’adoption la France et mon pays la Tunisie. Aujourd’hui, je suis la fille du Sud mais aussi du Nord et je suis déterminée à ce que le dialogue entre les deux rives de la Méditerranée se fasse dans le partage, l’intelligence et l’humanisme. Aujourd’hui tout est à construire !