Une solution écologique pour l’Afrique?

Traitement Innoveox

Solution révolutionnaire pour le problème du traitement des déchets polluants : la société française Innoveox, spécialisée dans l’offre globale de traitement des déchets dangereux à l’usage des industriels et collectivités, propose une nouvelle technologie en exclusivité mondiale dans le secteur du développement durable.

Présidée par Jean-Christophe Lépine (entrepreneur issu de l’hôtellerie), dirigée par Luc Hautemanière (Lehman Brothers) spécialisé dans le secteur financier, cette jeune société, dont le siège est à Paris, a développé industriellement deux brevets avec le CNRS une nouvelle technologie grâce au Professeur François Cansell, à l’époque Directeur de recherches au CNRS, au sein de l’Institut de Chimie de la Matière Condensée de Bordeaux, et président du comité scientifique d’Innoveox. Son centre de recherches est installé en Aquitaine.Jean-Christophe Lépine

Misant sur la technologie de pointe, la société Innoveox vient d’inventer un procédé révolutionnaire, tant par son intérêt écologique qu’économique, qui est le fruit de plus de dix ans de recherches : l’ « Oxydation Hydrothermale Supercritique » (OHT). Innoveox a reçu en 2010 le prix Potier des mains de Pierre-André Durand, Directeur de cabinet de Christian Estrosi, ministre de l’Industrie, qui récompense les initiatives de l’industrie chimique en faveur du développement durable.

Principes et objectifs

L’ OHT est une technologie capable de convertir la matière organique en énergie et restitue l’eau propre contenue dans les polluants : il s’agit de la combustion froide (à très haute température mais sans flamme) des déchets dangereux à l’intérieur d’un module-réacteur. Sont ainsi traités tous les déchets dangereux, les liquides (huiles, solvants, pyralènes) issus des industries polluantes (pétrochimie, raffinage, pharmacie, nucléaire, militaire, armes chimiques, boues de station d’épuration).

Appareil OHTIls sont chauffés à une température comprise entre 350 et 580 degrés centigrades sous une pression d’environ 250 bars pendant une minute, ce qui permet de les détruire définitivement avec une efficacité de 99,99%. Une fois traités par OHT, ces déchets sont convertis en eau propre et en énergie, neutres en rejet carbone, sans odeurs et sans émissions de gaz toxiques, et les métaux et minéraux sont récupérés.

Intérêts et perspectives

Les intérêts de l’ OHT sont multiples : d’abord le traitement est extrêmement rapide. Ensuite, ce procédé est beaucoup plus écologique que l’enfouissement et l’incinération, procédés qui présentent toujours des émissions polluantes, pour un coût global similaire.
La petite taille des modules permet en outre de traiter les déchets sur place, car ils sont compacts et transportables par camion, et donc d’éviter un déplacement parfois dangereux de ceux-ci. L’énergie récupérée peut produire de l’électricité, et l’eau est sans danger pour l’environnement.

C’est pourquoi Innoveox souhaite mettre sa technologie, certainement génératrice d’emplois futurs, au service d’entreprises du CAC 40 et des collectivités en France et dans le monde, dans un monde industriel toujours plus soucieux de son image et du respect de l’environnement.Traitement Innoveox

L’intérêt pour les pays d’Afrique est évident : faire cesser ou éviter les pollutions multiples en n’investissant pas dans de longs et coûteux travaux d’enfouissement ou d’incinération peu écologiques. Ce procédé permet de produire une énergie propre et économique. Car pour le moment, le délicat problème du traitement des déchets nocifs n’y est pas résolu.

Le continent africain pourrait même faire office de pionnier en proposant aux industriels générateurs de déchets polluants d’en assurer le traitement et l’élimination écologiques immédiats en utilisant une technologie révolutionnaire de pointe en adéquation avec leur situation économique.

NB : quelques liens pour aller plus loin :
https://www.youtube.com/watch?v=iy2lDivS3_4

https://www.dailymotion.com/video/xendy2_prix-pierre-potier-2010-innoveox_tech