Une journée d’hommage à Senghor organisée à Paris

Un vibrant hommage a été rendu vendredi à Paris, à l’ancien chef de l’Etat sénégalais Léopold Sédar Senghor, décédé en décembre 2002, lors d’un colloque intitulé
« Senghor et la Francophonie ».

La rencontre, qui s’inscrit parmi les manifestations prévues pour célébrer le centenaire de la naissance du poète-président sénégalais, a permis de présenter la richesse et l’originalité de son oeuvre littéraire.

« La production littéraire de Senghor est originale tant par sa richesse que par sa longévité. Elle s’étale sur près d’une cinquantaine d’années, associant romans, essais et poésie », a déclaré l’universitaire français Jacques Chevrier qui a évoqué « les années de formation, les diverses tentations et les options de Senghor ».

Intervenant sur le thème « Senghor et la Francophonie », Catherine Atlan a souligné « la contribution substantielle » de l’ancien chef de l’Etat sénégalais à la création de l’Agence de coopération culturelle et technique (ACCT).

« Son engagement pour l’unité et la solidarité des pays ayant en partage le français a considérablement aidé à faire aboutir le projet de la création de l’ACCT en 1970. C’est cette institution qui est devenue l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) », a-t-elle affirmé.

Le directeur du musée de Normandie Jean-Yves Marin a évoqué « la Normandité » de Léopold Sédar Senghor, précisant qu’il avait parfaitement réussi à s’intégrer dans cette région du Nord-Ouest de la France où il s’était établi après son départ volontaire du pouvoir en 1981.

Plusieurs dizaines d’autres manifestations sont prévues partout dans le monde en 2006, sous l’égide de l’OIF, pour célébrer le centenaire de la naissance de l’ancien chef d’Etat à Joal au Sénégal.

Voir le site ressource sur Senghor