Une collision entre deux trains fait 58 morts au Caire

Au moins 58 personnes ont péri, lundi matin, dans une collision entre deux trains circulant sur la même voie ferrée au nord de la capitale égyptienne.

De notre partenaire El Watan

Cinquante-huit morts dans une collision de train en Egypte. Les deux trains se rendaient au Caire, l’un en provenance de Mansoura et l’autre de Benha. Selon des témoins du drame, les trains transportaient surtout des ouvriers et des fonctionnaires.

Le feu a pris dans la locomotive du train de Mansoura, qui a percuté de plein fouet l’arrière de celui de Benha, au niveau de Qalioub, à une vingtaine de kilomètres au nord du Caire. Deux wagons se sont renversés. Le troisième a été complètement déchiqueté. Selon une source de sécurité, sur place, la faute incomberait à l’employé du sémaphore en amont de Qalioub, qui n’a pas arrêté le train de Mansoura à temps. Le conducteur de ce train a été tué, alors que celui de Benha était interrogé par la police.

D’après le bilan fourni par le gouvernement égyptien, l’accident a fait 58 morts et 143 blessés, dont quatre grièvement atteints. Plus de deux heures après l’accident, les services de secours, arrivés sur les lieux, continuaient, selon l’AFP, de sortir des corps démembrés des wagons et de les transporter vers les ambulances, en passant par une brèche ouverte dans le muret. Un cordon de sécurité sur place a empêché des hommes en colère de s’approcher.

Colère contre le manque de dilligence des secours

La raison de la colère : selon plusieurs témoins, les secours ont mis environ une heure pour arriver. Des deux côtés de la voie, qui coupe à travers les champs de cette région agricole, des secouristes ont ramassé chaussures, képis et bouteilles d’eau. Le 1er mai, 45 Egyptiens avaient déjà été blessés dans une collision entre deux trains dans le gouvernorat de Charquiya, au nord du Caire. Fin février, 20 personnes avaient été blessées dans un accident similaire près d’Alexandrie (Nord).

Mais la plus grande catastrophe ferroviaire du pays reste celle du 20 février 2002, quand un incendie, provoqué par un réchaud, a ravagé un train bondé, à 70 km du Caire, faisant 361 morts. Dans les années 1990, de nombreux accidents mortels avaient eu lieu : 41 morts en 1998 près d’Alexandrie, 30 morts en 1997 entre Assouan et Louxor (Sud), 75 morts en 1995 à Badrachaine, au sud du Caire.

A. Z.