Une bouffée d’art pour les jeunes Marocains

L’association Oxyjeunes a été créée l’année dernière par onze Casablancais d’une vingtaine d’années. Son but : promouvoir les jeunes artistes et organiser des événements artistiques dans les quartiers populaires. Le site, en ligne depuis février 2003, permet de découvrir ces militants culturels motivés.

Ils s’appellent Abdou, Hicham, Tarik ou Réda. Ils ont entre 20 et 25 ans et habitent un quartier populaire de Casablanca. Ils sont onze à avoir créé en décembre 2002 l’association  » Oxyjeunes « . Leur credo :  » Donner une bouffée d’art aux jeunes Marocains « .  » Nous sommes étudiants pour la plupart et avons tous une passion artistique. Je fais de la musique, d’autres du théâtre ou du cinéma… Nous nous sommes rendus compte que côté artistique, il y avait très peu de choses au Maroc. Pas d’infrastructures, peu d’événements. Le but de notre association est donc de promouvoir des jeunes artistes, de leur permettre d’être au courant de ce qui se passe au Maroc et à l’étranger « , explique Tarik Jabrane, le président de l’association, étudiant en communication et publicité. Ils ont envie également, comme l’explique leur site,  » d’aider les jeunes à vivre leur jeunesse  » et  » ne pas les laisser face aux seules images de l’échec, si fréquentes dans les quartiers populaires « .

Jeûne solidaire

Pour le moment, la bande des onze passe ses examens et espère bien profiter des vacances qui se profilent à l’horizon pour mettre en place des actions concrètes. Comme celles qu’ils ont initiées l’année dernière : une rupture de jeûne  » solidaire « , mélangeant des jeunes de leur quartier, des artistes et des décideurs. Ou encore une visite dans une prison pour jeunes où ils ont égayé le quotidien des détenus par des démonstrations de capoeira, de djembé et de musique hip-hop et gnaoua.

 » Le problème au Maroc, c’est de trouver des financements. Nous voudrions bien mettre la main à la poche mais nous n’avons pas de poche !  » réalise Tarik avec humour. Pour le moment, les internautes pourront prendre contact avec l’association par le biais du site, créé en février 2003 par Tayeb Khammal.  » Nous allons améliorer le site, ajouter des choses. A cause de nos études nous avons du mal à produire un contenu quotidien. Mais il est assez visité, grâce à notre réseau d’amis « , indique Tarik. Pour le moment, on peut surfer sur l’interface, bleu marine et sobre, sur les articles de presse parlant de l’association, l’album photos, l’agenda ou le forum.