Un Zimbabwéen domine le tennis universitaire américain

Genius Chidzikwe, le bien-nommé, est le premier ressortissant d’Afrique australe à avoir atteint la tête du classement ITA. Il deviendra professionnel dès l’obtention de son diplôme, en mai prochain.

Il s’appelle Genius Chidzikwe. Cela pourrait suffire à son bonheur, mais pour ses condisciples de la prestigieuse Southern Methodist University (SMU) de Dallas, au Texas, il est devenu  » le Chef « . Le natif de Mutare ne doit pas son prestige à ses études en gestion des sciences de l’information – au demeurant très réussies -, mais à son titre tout nouveau de n°1 du tennis universitaire américain, acquis devant un Américain et un Argentin.

Genius est le premier étudiant de SMU à se hisser à la tête du classement depuis 1976. Les places sont attribuées par la puissante Intercollegial tennis association (ITA), qui organise les tournois universitaires dans tous les Etats-Unis.

Sur les traces de Mc Enroe

Le sport universitaire américain représente sans doute le sommet du sport amateur mondial. C’est une activité structurée de façon presque professionnelle dans le pays. Les meilleurs joueurs y recourent aux services d’entraîneurs particuliers, et les primes en jeu dans les tournois peuvent atteindre des sommes coquettes. Les tennismen de nombreuses nations y participent. Genius y est, affirme le site de l’ITA,  » considéré largement comme le meilleur athlète.  » Il avait déjà été élu  » joueur du mois  » en octobre dernier.

Genius a l’intention de devenir professionnel après l’obtention de son diplôme, en mai prochain. Il marchera ainsi sur les traces de John Mc Enroe, qui l’a précédé au sommet de l’ITA dans les années soixante-dix, mais surtout sur celles des frères Byron et Wayne Black. Les deux Zimbabwéens ont été, jusqu’à leur retraite récente, des grands du tennis en double. Genius les connaît pour avoir participé avec eux à une demi-finale de Coupe Davis, il y a deux ans.