Un visa commun pour la promotion du tourisme en Zambie et au Zimbabwe

Le tourisme est un secteur d’activité nécessaire pour le développement économique d’un pays. Afin de promouvoir ce secteur, la Zambie et le Zimbabwe vont lancer, le 28 novembre, un visa commun prénommé Kaza.

Ce projet de la Communauté de développement d’Afrique Australe est essentiellement financé par la Banque mondiale. Le 9 novembre, l’hebdomadaire zimbabwéen Sunday News a rendu publique l’information. Ce visa va être destiné aux touristes de la région de ces deux pays.

Le visa Kaza valable pendant un mois, coûtera 50 dollars (40 euros) par voyageur. Une somme payable uniquement à l’arrivée, selon la directrice de l’Immigration zimbabwéenne, Clémence Masongo.

Le visa Kaza a été testé pendant plusieurs mois par la Zambie et le Zimbabwe. A la suite de sa mise en service, le visa va être étendu aux pays frontaliers, à savoir l’Angola, le Botswana et la Namibie.

Ce visa va essentiellement être mis en place pour les touristes souhaitant se rendre aux chutes Victoria. Ces dernières se situent entre la Zambie et le Zimbabwe et demande aux touristes de traverser à plusieurs reprises la frontière entre ces deux pays.

La Zambie s’est ouverte au tourisme dans les années 90. Le secteur du tourisme occupe une place fondamentale dans l’économie de la Zambie. Il constitue environ 4% du Produit Intérieur Brut (PIB).