Un vélib’ à Bamako

bkvuea5ceamwb-a.jpg

Mais où est donc passé le vélib’ qui manque à la ville de Paris ? A Bamako, tout simplement…

Comment va le vélib’ parisien ayant atterri de façon mystérieuse dans les rues de Bamako, au Mali ? Visiblement bien, comme le prouve cette photo qui tourne régulièrement sur les réseaux sociaux et qui vient de faire sa réapparition après plusieurs mois de silence, selon le quotidien en ligne Slate Afrique. Celle d’un jeune homme malien, sur la scelle d’un Vélib’ flambant neuf.

bkvuea5ceamwb-a.jpg

Mais la question que se pose les internautes est : « Comment ce Vélib’ a-t-il pu atterrir au Mali » ? Bonne question, car pour le moment personne n’est encore parvenu à résoudre l’énigme.

Une rumeur, sortie en 2007, selon laquelle un réseau de voleur de Vélib’s sévissait à Paris lors du lancement du vélo collectif parisien et acheminait jusqu’en Afrique, via avion-cargo, des centaines de vélos dérobés, comme en témoigne cet article du Figaro, reste l’unique explication apportée, bien que surréaliste.

Un haut responsable de JCDecaux s’est d’ailleurs amusé à raconter lors d’un dîner mondain qu’il existait effectivement une filière de la sorte car « les Africains adorent le côté 4×4 du Vélib, si robuste qu’il permet de circuler même en brousse ». Voilà un homme bien loin de la réalité africaine.

Cette rumeur avait été démentie par la multinationale JCDecaux qui avait affirmé que ce cadre a « sans doute voulu briller dans les dîners en ville et a raconté n’importe quoi ».

Mais alors, comment ce vélib’ a-t-il atterri à Bamako ? Les enchères aux explications sont ouvertes…