Un sommet financier mondial prévu le 15 novembre aux Etats-Unis

Le président américain George W. Bush sera l’hôte d’un sommet sur la crise financière mondiale le 15 novembre à Washington DC, a annoncé la Maison Blanche.

Cette réunion va regrouper des dirigeants du monde, des présidents de banque centrale et des responsables de la finance internationale qui vont discuter des moyens de réformer le système financier international.

Le Groupe des 20 pays les plus industrialisés va se réunir le 15 novembre pour passer en revue les progrès des mesures prises pour maintenir l’économie mondiale à flot malgré la crise financière mondiale actuelle et les effets qu’elles ont sur les pays en développement, a déclaré dans un communiqué la porte-parole de la Maison Blanche, Dan Perino.

Elle a expliqué que ce sommet tentera de trouver un accord sur les principes communs de réglementation et de réduire toute répétition inutile des efforts.

« Ce sera le moment de commencer à identifier les causes sous-jacentes de la crise, les progrès réalisés à ce jour et les principes de la poursuite des réformes », a déclaré Mme Perino.

Le G-20 est une organisation des principaux pays industrialisés et pays émergents que sont l’Argentine, l’Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, la France, l’Allemagne, l’Inde, l’Indonésie, l’Italie, le Japon, le Mexique, la Russie, l’Arabie Saoudite, l’Afrique du Sud, la Corée du Sud, la Turquie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Ce groupe a été formé en 1999.

L’Union européenne, qui en est également membre, sera représentée par la France qui occupe la présidence tournante de son conseil et par la Banque centrale européenne.

Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), le président de la Banque mondiale et d’autres hauts responsables de ces deux institutions vont également participer à la réunion du G-20.

Lire aussi : L’ONU promet d’aider les pays en développement face à la crise