Un rabbin ultra-orthodoxe accusé de viol réfugié au Maroc

En Israël, sa notoriété n’est plus à faire. Rabbi Eliezer Berland est connu pour ses activités religieuses. Mais depuis quelques jours, ce rabbin est secoué par plusieurs affaires de viols dont il est accusé par des femmes et des jeunes filles mineures. Recherché en Israël, le responsable religieux serait en fuite au Maroc.

Une fois n’est pas coutume, un énième présumé violeur et pédophile aurait trouvé refuge au royaume chérifien. Cette fois-ci, il ne s’agit pas d’un touriste espagnol, ni d’un ministre français, mais de Rabbi Eliezer Berland, le rabbin fondateur de la Yeshiva Shuvu Banim, à Jérusalem. Le religieux, pourtant à la tête d’une institution religieuse rigoriste juive, a fait l’objet en Israël de plusieurs plaintes pour viol.

En effet, des femmes et jeune filles mineures, toutes membres de la dynastie hassidique de Bratslav, un mouvement religieux juif, accusent Eliezer Berland de les avoir violées.

Le rabbin se serait réfugié au Maroc selon le média orthodoxe Behadrei Haredim. « La dernière fois qu’il a été vu, c’était au Maroc, pour les fêtes juives du Pessa’h (Pâques, ndlr) », affirme-t-on en Israël. Des pèlerins juifs l’auraient en tout cas aperçu là-bas pour la dernière fois.

Quelques jours auparavant, Eliezer Berland aurait été à Miami, aux Etats-Unis. Mais craignant d’être extradé vers Tel-Aviv en raison du protocole d’échange judiciaire israélo-américain, ce dernier aurait plié bagage pour se rendre en Suisse avant de se rendre au Maroc.

Etant donné la notoriété religieuse du Rabbi, la police, voyant les plaintes s’accumuler, s’est vue obliger de se saisir de l’affaire. Les autorités israéliennes, selon le quotidien en ligne, aurait ordonné l’arrestation de Rabbi Eliezer Berland en cas de retour dans l’Etat juif.