Un oiseau abattu se mue en cadavre humain en RDC

Un cultivateur de Tshilenge, dans la province du Kasaï Oriental, en République Démocratique du Congo, a abattu un oiseau et a été surpris de voir sa proie se muer en cadavre de vieille femme. La nouvelle a été annoncéé, mardi, par la station provinciale de la Radio télévision nationale congolaise (RTNC).

Un cultivateur de Tshilenge, dans la province du Kasaï Oriental, revenant des champs, a abattu un oiseau. Mais il a eu la surprise de voir sa proie se muer en cadavre d’une vieille femme auquel il est difficile d’attribuer un âge. C’est ce qu’a annoncé mardi la station provinciale de la Radio télévision nationale congolaise (RTNC), basée à Mbuji-Mayi, chef-lieu de ce région de la république Démocratique du Congo.

Selon la radio, le jeune homme a pris le courage de se présenter auprès du chef de groupement d’une localité proche, à qui il a exposé la situation telle qu’il l’a vécue. Se déclarant incapable de trancher cette affaire, le chef du village a porté l’affaire devant un commissariat de police qui, à son tour, a transféré le cas aux instances supérieures, à Mbuji- Mayi, pour instruction du dossier. La radio ne donne aucune indication sur le sort de la dépouille mortelle de cette vieille femme, ni sur celui du meurtrier « mystique ».

Des tels cas « inexplicables » sont fréquents dans cette province où la sorcellerie est exaltée. La presse de Mbuji-Mayi n’ a cessé de temps en temps de faire écho d’un enfant en bas âge passé « mystérieusement » d’une ville à une autre ou de la disparition « mystique » de grossesse des femmes, etc..