Un litige foncier à Touba fait la une des journaux sénégalais

Un litige foncier à la ville de Touba, capitale de la confrérie mouride au centre du Sénégal à environ 200 Km de Dakar, a été le principal sujet des journaux sénégalais cette semaine.

L’affaire, qui a fait la une de la quasi-totalité des quotidiens sénégalais du mercredi 11 juin, est diversement expliquée d’un journal à l’autre.

Faisant du litige sa manchette, le journal Le Populaire écrit « Tension autour du foncier à Touba ».

Pour Le Populaire, « Touba Ndiarème, un quartier périphérique de la ville sainte, a vécu une journée où le drame a été évité, avec des gens armés prêts à une djihad pour défendre leur terrain ».

Il s’agit, poursuit Le Populaire, de Serigne Moussa Niang, un proche du défunt Khalife général des mourides, Sérigne Saliou Mbacké rappelé à Dieu en décembre 2007, qui, « avec ses partisans s’étaient opposés au travail de la commission chargée de recenser les terrains sur ordre de l’actuel Khalife de la confrérie mouride, Serigne Bara Mbacké ». Une attitude selon le journal qui « risque de déboucher sur des violences si elle n’est pas dégonflée ».

Selon toujours ce quotidien, depuis l’annonce il y a un mois et demi de la reprise en main du foncier à Touba par l’actuel guide des mourides, « la tension est vive chez les familles religieuses, notamment les petits-fils du fondateur de la confrérie Serigne Bamba Touba ». Mais pour le journal Le Quotidien, « des talibés de Serigne Saliou, défient Serigne Bara ».

Le Quotidien renseigne que « le pire a été évité », expliquant que des proches du regretté Serigne Saliou Mbacké se sont vigoureusement opposés à une équipe du géomètre Ahmadou Fall mandatée par l’actuel guide la confrérie pour recenser des terrains à Touba.

Un différend beaucoup plus profond que l’affaire du litige foncier, selon le journal L’Observateur.

Et nos confrères de mentionner, entre autres problèmes, l’utilisation de 19 milliards laissés par le défunt khalife, Serigne Saliou Mbacké, la gestion du patrimoine de Khelcom (une ferme agricole dudit khalife) et les litiges fonciers à Touba.

Selon L’Observateur, certains proches de Serigne Saliou Mbacké n’étaient pas d’accord avec la décision prise par son fils aîné de remettre les 19 milliards à l’actuel khalife des mourides, Serigne Bara Mbacké.

A en croire le journal, il en serait de même pour la ferme agricole de Khelcom qui, soutient-il en citant des sources à Touba, devait appartenir exclusivement à la famille du regretté et non placé sous l’autorité du guide la confrérie.

Toujours est-il que ce litige est tellement sérieux que Walf Quotidien écrit que l’actuel khalife général a dû désavouer le géomètre pour ramener la paix, expliquant que c’est un communiqué de Serigne Bara Mbacké dans ce sens qui aura permis de calmer les ardeurs du proche de l’ancien khalife général qui s’était révolté avec ses partisans.