Un journal révèle une liste de djihadistes tunisiens morts en Syrie

Le quotidien public tunisien « Essahafa » a publié ce dimanche une liste d’une centaine de combattants tunisiens morts en Syrie. Une publication qui risque de susciter la polémique dans le pays.

Révélation choc d’un journal en Tunisie. En effet, le quotidien public Essahafa a publié ce dimanche une liste d’une centaine de combattants tunisiens morts en Syrie ainsi que leurs photos. Selon le journal, ces combattants avaient rejoint le groupe Etat islamique ou encore la branche syrienne d’Al-Qaïda prénommée Front al-Nosra.

Ce journal a donc présenté les photos de ces combattants tunisiens morts en Syrie en Une avec le titre: « Des morts et des tueurs qui ont combattu sous différents bannières terroristes ». La liste de 122 noms est accompagnée des circonstances de leur mort, essentiellement dans des combats contre l’armée syrienne entre 2012 et 2013. Des informations non officielles, qui restent à vérifier.

Selon le ministère de l’Intérieur tunisien, il n’existe pas de bilan officiel du nombres de Tunisiens morts en Irak et en Syrie malgré la réouverture cet été des relations diplomatiques entre la Tunisie et la Syrie, après trois ans de rupture. L’Association de sauvetage des Tunisiens bloqués à l’étranger en a identifié plus de 200.

Le 26 août dernier, Taieb Baccouche, le ministre des Affaires étrangères, a annoncé que son pays qui fournit un nombre important de combattants en Syrie, compte venir en aide à ses djihadistes pris de remords, afin qu’ils rentrent au pays. Il a déjà pris contact avec eux afin de faciliter leur retour.

Ces combattants seraient 3 000 en Syrie et en Irak, selon le ministère de l’Intérieur. Un rapport de l’ONU les estime à 5 500 dans toute la région.
Le quotidien Essahafa annonce qu’il publiera prochainement des révélations sur les Tunisiens de retour du jihad.

Lire aussi :

 Tunisie : le gouvernement facilite le retour des djihadistes repentis