Un Français suspecté de préparer un attentat arrêté aux Pays-Bas

La police néerlandaise a arrêté à Rotterdam ouest un Français suspecté d’avoir été impliqué dans la préparation d’un attentat.

Coup de filet de la police néerlandaise qui a arrêté, ce dimanche 28 mars 2016, à Rotterdam ouest, un Français suspecté d’avoir été impliqué dans la préparation d’un attentat. C’est ce qu’a indiqué le parquet, qui souligne que l’opération avait été menée à la demande de Paris.

Le 24 décembre 2015, un mandat de recherche avait été émis par la France à l’encontre de cet homme pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Dans un communiqué, le parquet néerlandais a indiqué que « les autorités françaises ont demandé vendredi l’arrestation de ce Français qui est suspecté de préparation d’un attentat terroriste ». Des perquisitions ont eu lieu dans le quartier de Rotterdam-Ouest, dans deux rues distinctes. Selon des images diffusées par la télévision publique NOS, la police a d’abord envoyé un chien dans les logements où se sont déroulées les perquisitions, à la recherche d’explosifs.

France Info indique que la police n’a pas retrouvé d’armes, mais des munitions, de la drogue, de fortes sommes d’argent, ainsi que des téléphones, des cartes SIM et des ordinateurs. Le parquet a ajouté que trois autres suspects ont été interpellés, dont deux hommes de 43 et 47 ans d’origine algérienne. Soupçonné d’avoir été mandaté par l’organisation djihadiste Etat islamique (EI) pour commettre un attentat en France avec Reda Kriket, le Français séjournait chez l’un d’entre eux, indiquent les médias néerlandais.

Né à Montreuil, Anis B., âgé de 32 ans, était domicilié dans le Val-de-Marne. Une source policière a indiqué que le suspect a séjourné en Syrie pour le djihad, à une date indéterminée.