Un couple adoptif américain reconnu coupable de la mort d’une jeune Ethiopienne

Un couple américain a été reconnu coupable d’homicide involontaire d’une adolescente éthiopienne. Les parents adoptifs ne seraient pas à leur première agression sur mineur. Les faits remontent à 2011.

Larry et Carri Williams se disent effondrés. Il y a de quoi. Le couple a été reconnu coupable de la mort d’une jeune Ethiopienne qui n’était autre que leur fille adoptive. La petite Hana Williams a été victime de maltraitances et de malnutrition. Hana est décédée en mai 2011, des suites de successions d’agressions infligées par ses parents adoptifs.
Aujourd’hui, la justice de l’état de Washington les a reconnus coupables d’homicide involontaire. Le couple devrait purger une peine maximale, selon la BBC.

En 2011, quand la petite Hana, alors âgée de 13 ans, était retrouvée morte sur le jardin de ses parents adoptifs, le document qui pesait sur les parents impliquait sans réserve ces derniers de maltraitances. Hana était affamée pendant des jours et était séquestrée dans un placard verrouillé, et a été forcée de dormir dehors dans la grange sans protection, livrée au froid. La petite a été frappée presque tous les jours avec un outil de plomberie, d’où certaines marques qui ont été constatées sur son corps, affirme le document.
Le procès qui a duré un peu plus de deux ans vient de rendre son verdict, et inculpe les parents d’homicide involontaire. Le couple a été aussi reconnu coupable d’agression au premier degré d’un jeune garçon qu’ils avaient aussi adopté en Ethiopie. Selon la presse américaine, le mari et la femme n’ont pas arrêté de se blâmer pendant le long du procès. Un élément à charge contre eux.

Cet homicide involontaire, relance le débat sur la conformité de certains couples à adopter des enfants. L’Ethiopie reste l’un des pays où le marché de l’adoption reste conséquent.