Un Casque bleu sénégalais tué au Mali, 10 autres blessés

Casques Bleus au Mali
Des Casques Bleus au Mali

Un élément de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali a été tué et dix autres blessés, ce jour. Les soldats du contingent sénégalais étaient impliqués dans un accident survenu au centre du Mali.

«Un Casque bleu sénégalais est décédé, 10 autres ont été blessés lorsque leur véhicule blindé de transport de troupes a été impliqué, aujourd’hui, dans un accident de la route», a annoncé la MINUSMA, ce lundi 11 juillet 2022, précisant que «l’accident s’est produit près du village de Fiko, à environ 7 kilomètres au Sud-Est de Sévaré, dans la région de Mopti

Assurant que «tous les blessés ont été évacués du lieu de l’accident et sont soignés dans un hôpital de la MINUSMA», Olivier Salgado, directeur adjoint de la communication de la MINUSMA, a, dans un tweet, ajouté que les pensées de la mission onusienne au Mali «vont à la famille du soldat de la paix qui a perdu la vie et nous souhaitons à nos collègues blessés un prompt rétablissement».

Le Conseil de sécurité de l’ONU a prorogé d’une année le mandat de la Mission multidimensionnelle pour la stabilisation du Mali, le 29 juin dernier. Déployée au Mali depuis le début des attaques des groupes armés, en 2012, la MINUSMA est forte de 12 000 soldats de différentes nationalités. Depuis 2013, la mission onusienne a perdu quelque 177 hommes dans des attaques qui sont récurrentes.

Pas plus tard que le dimanche 19 juin dernier, un Casque bleu du contingent guinéen de la MINUSMA a perdu la vie dans l’explosion d’une mine à Kidal, dans le Nord du Mali. «Leur convoi a essuyé des tirs directs à l’arme légère et RPG (lance-roquettes) pendant environ une heure», avait indiqué Olivier Salgado, déplorant une attaque terroriste. Le 1er mai, les Casques bleus ont repoussé une attaque terroriste, toujours à Kidal, mais perdront un homme. Trois blessés étaient enregistrés.