Un avocat kényan attaque en justice l’Italie et Israël pour venger la mort de Jésus

L’avocat kényan, Dola Indidis, a décidé de poursuivre en justice l’Italie, l’Israël mais aussi le Ponce Pilate et l’Empereur Tibère qu’il considère comme responsables de la mort du prophète Jésus-Christ. Le juriste veut porter l’affaire devant la Cour pénale internationale.

L’avocat kényan, Dola Indidis, n’est pas un farfelu. Au contraire, il compte bien mener son projet à terme. Il a décidé d’attaquer en justice l’Italie, l’Israël, le Ponce Pilate et l’Empereur Tibère, qu’il juge responsables de la mort du prophète Jésus-Christ. Dola Indidis se moque de ceux qui l’estiment fou! Le Kényan affirme agir « en tant qu’ami de Jésus », arguant fièrement que « lorsqu’on mène une cause que l’on estime juste, on ne devrait pas être découragé, sous prétexte que personne ne la comprend ».

«Procès injuste contre Jésus»

Selon le juriste, le procès de Jésus « discriminant et malveillant a bafoué ses Droits humains », qui argue que la Bible en serait la preuve. « La preuve est officiellement dans la Bible. Et on ne peut pas discréditer la Bible », a-t-il souligné à la chaîne kényane Citizen News. Bien que Ponce Pilate et l’empereur Tibère soient morts depuis environ 2 000 ans, l’avocat kényan assure que l’Etat dont ils étaient les représentants, à ses yeux, l’Italie, devrait donc être tenue pour responsable de ces actes, rapporte LeMonde.fr.

Comme la justice de son pays a refusé de traiter l’affaire, Dola Indidis a décidé de porter l’affaire à la Cour pénale internationale (CPI). Mais la CPI sera-t-elle apte à se pencher sur un tel dossier? Selon un porte-parole de la Cour Internationale, cité par le site Legal Cheek, une telle démarche est impossible. « La Cour n’a pas de juridiction pour instruire une telle affaire. Elle arbitre des litiges entres plusieurs Etats. Ce n’est même pas en théorie possible pour nous de prendre en considération ce cas », a-t-il déclaré. Affaire à suivre.