Un avion russe avec du matériel militaire français retenu au Nigeria

Un avion-cargo russe transportant du matériel militaire français de Centrafrique au Tchad a été immobilisé ce week-end dans le nord du Nigeria pour des vérifications dans le cadre de la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram.

Un avion-cargo russe transportant du matériel militaire français de Centrafrique au Tchad a été immobilisé ce week-end dans le nord du Nigeria pour des vérifications dans le cadre de la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram. L’information a été donnée par l’armée nigériane sur Twitter, ajoutant vérifier la provenance et le détail de sa cargaison.

La présence de l’avion et son contenu à Kano, la plus grande ville du nord du Nigeria, a déclenché de nombreuses spéculations dans les médias locaux. Les 18 membres d’équipage russes et deux militaires français à bord ont été interrogés par les autorités nigérianes après que leur avion qui reliait Bangui à N’Djamena se soit dérouté sur Kano samedi matin.
Après l’examen des documents de vol, le gros porteur de la société russe 224 Flight Unit, a finalement été autorisé à poursuivre sa route vers le Tchad, a déclaré l’ambassade de France au Nigeria.

De son côté, l’ambassadeur Jacques Champagne de Labriolle a précisé que « les autorités fédérales et aéroportuaires nigérianes, satisfaites par les documents de vol et son caractère légal, ont annoncé que l’avion sera autorisé à poursuivre son vol vers N’Djamena », soulignant que « contrairement à certaines informations de presse, il n’y avait absolument aucune arme ou munition à bord », précisant que « c’est la nationalité du transporteur ainsi que la nature de sa cargaison qui ont rendu les autorités nigérianes suspicieuses. » D’autant que la vue d’avion a ravivé les rumeurs d’un soutien extérieur au groupe armé Boko Haram, qui a tuée plus de 13 000 personnes depuis 2009 et provoqué le déplacement de 1,5 millions de personnes.