TV Malawi sera financée par ses spectateurs

Les Malawites devront payer une redevance télévisuelle à partir de janvier 2001. Le montant de celle-ci sera fixé par les experts de l’Office national de contrôle des télécommunications, d’ici à la fin de l’année.

Des experts de l’Office national des télécommunications du Malawi doivent déterminer, au plus tard le 30 décembre, le montant de la redevance télé qui entrera en vigueur en 2001. Elle doit participer au financement de la télévision nationale, TV Malawi, qui traverse une période difficile.

Selon Félix Mponda, correspondant de l’AFP au Malawi joint par afrik.com, le pays compte  » un peu plus de cinquante mille postes de télévision « , ce qui représente environ trois cent mille spectateurs. De quoi faire réfléchir le ministre des Finances, Matthews Chikaonda, qui estime que la télévision nationale doit s’autofinancer et ne plus dépendre des subventions de l’Office national de développement.

Télévision malawite partisane

 » Les Malawites, ne connaissant pas encore le prix de cette redevance, ne se prononcent pas encore sur cette nouvelle taxe « , explique Félix. Cependant, il ajoute que  » la population refuse de payer pour une télévision qu’elle juge partisane et qui n’émet pas suffisamment de programmes locaux « . Le journaliste explique que  » les Malawites accepteraient de payer pour une télévision professionnelle et indépendante. Elle est à leur goût encore trop soumise au gouvernement « .

D’autre part, les habitants s’interrogent sur le destinataire de cette redevance, puisque 80 % des émissions sont issues de trois télévisions internationales : BET International, WorldNet et TV Africa. Les spectateurs malawites se refusent à financer d’autres télévisions ou à engraisser une télévision nationale qui ne les satisferait pas.

Pour sa part, Félix Mponda confie qu’il ne regarde que  » très peu  » la télévision. Il se contente d’y suivre les informations qui sont, selon lui  » assez objectives  » et s’abstient quant au reste des programmes.