Tunisie : Une nouvelle attaque terroriste « hautement probable », selon Londres

Le Royaume-Uni a appelé jeudi ses ressortissants à quitter la Tunisie, jugeant que les mesures de sécurité ne suffisent pas à les protéger. Le gouvernement tunisien a indiqué faire tout son possible pour sécuriser les institutions britanniques.

Le ministère des Affaires étrangères britannique a appelé ses ressortissants à quitter la Tunisie ce jeudi, dans un communiqué. Il juge une nouvelle attaque islamistes « hautement probable ». Le Premier ministre tunisien Habib Essid a répondu devant l’Assemblée nationale que son pays faisait tout son possible pour sécuriser les institutions étrangères et leurs ressortissants.

Le chef de la diplomatie Philip Hammond a précisé que près de 3 000 touristes britanniques étaient actuellement en Tunisie. « Si vous êtes en Tunisie et que vous n’avez pas une raison essentielle de rester, vous devriez partir », a-t-il déclaré. Il a donné des consignes strictes aux voyageurs dans ce pays d’Afrique du nord d’éviter de s’aventurer dans les régions frontalières avec l’Algérie et la Libye. Il a découragé tout voyage sur le mont Chaambi. Des vols seront affrétés par les opérateurs de tourisme pour rendre possible ses rapatriements.

Les mesures de sécurité ne suffisent pas

Le Premier ministre tunisien a indiqué qu’il allait appeler son homologue britannique pour lui assurer que la Tunisie avait « fait tout notre possible pour protéger toutes les institutions britanniques et celles des autres pays, c’est notre devoir », rapporte Le Figaro. Le ministère britannique estime que les mesures de sécurité ne suffisent pas pour assurer la sécurité de leurs citoyens sur place.

Au lendemain de l’attentat de Port El Kantaoui, il y deux semaines, les autorités tunisiennes avaient souligné des dysfonctionnements. La Tunisie a proclamé l’état d’urgence le 4 juillet dernier, pour une durée de 30 jours.