Tunisie, terre d’accueil des investisseurs étrangers

Le ministre tunisien de la Coopération internationale et de l’Investissement extérieur a annoncé dimanche que les investissements directs étrangers en Tunisie ont dépassé le milliard de dollars en 2 000. La Tunisie est la place africaine montante pour les investisseurs.

 » Pour la première fois, les investissements directs étrangers en Tunisie ont dépassé, en 2 000, le milliard de dollars  » a annoncé ce dimanche à Tunis, Fethi Merdassi, ministre tunisien de la Coopération internationale et de l’Investissement extérieur. Le ministre a souligné que le volume total des investissements étrangers est passé de 488 millions de dinars en 1999 à 1100 millions de dinars en 2 000. Ce qui représente une progression de 125%.

Les investissements étrangers dans le secteur des industries manufacturières sont passés de 198 millions de dinars en 1999 à 673 millions de dinars en 2 000 et ceux réalisés dans le secteur de l’énergie sont passés de 337 millions de dinars en 1999 à 1 030 millions de dinars en 2 000. Quant aux investissements étrangers dans le secteur des services, ils ont augmenté de 75% par rapport à 1999.

Ces très bons chiffres reflètent un état de fait : la Tunisie devient une place privilégiée aux yeux des investisseurs étrangers. Si l’on en croit l’étude du mensuel Economia,  » Afrique, où investir ? « , la Tunisie est le pays le plus compétitif du continent. Une première place expliquée par le bon degré d’ouverture du pays : priorité nationale très forte à l’exportation, bonne disponibilité générale des devises pour les entreprises, stabilité du taux de change, entre autres. Malgré cela, la Tunisie fait encore face à différents problèmes : endettement des entreprises publiques, faiblesse du secteur industriel privé, réseau Internet insuffisant…

La Tunisie fait de l’oeil aux entreprises étrangères

Pour autant, la Tunisie veut consolider ses atouts. Fethi Merdassi a affirmé qu' » une moyenne de 180 entreprises étrangères s’installent annuellement en Tunisie depuis 1992 « . L’Union Européenne est le principal partenaire du pays en termes d’investissements directs, mais Tunis espère attirer une présence américaine et asiatique sur son sol.

Le ministre a notamment annoncé que  » l’année 2001 connaîtra nombre de manifestations et d’expositions en vue de souligner encore plus les avantages comparatifs de la Tunisie.  » Le prochain forum de Carthage (21-22 juin 2 001) sera axé sur la partenariat tuniso-asiatique.