Tunisie : quatre soldats tués dans une attaque terroriste à Kef

Au moins quatre soldats ont péri dans une attaque terroriste à Kef, ville située près de la frontière algérienne.

Nouvelle attaque contre les forces de l’ordre tunisiennes. Au moins quatre soldats ont été tués et 11 autres blessés, mercredi, dans une attaque menée par un groupe armé terroriste contre un car transportant des militaires dans la ville du Kef, près de la frontière algérienne, a annoncé le ministère de la Défense. « Les assaillants ont tenté de monter à bord du car pour tuer l’ensemble des soldats, mais ceux-ci ont riposté, et les islamistes présumés ont pris la fuite dans les montagnes », a déclaré un porte-parole du ministère de la Défense, Belhassan Ousselati.

Cette attaque intervient dix jours après les élections législatives remportées par le parti laïque de Nida Tounes, et avant le scrutin présidentiel du 23 novembre. Pas plus tard qu’en octobre dernier, deux jours avant les Législatives, six personnes dont cinq femmes, ont été tuées lors d’une opération des forces de police contre des militants islamistes dans une maison située dans les faubourgs de Tunis.

Depuis la chute de Ben Ali, réfugié en Arabie Saoudite, après avoir été chassé du pouvoir par son peuple, les attaques terroristes se sont multipliées dans le pays, notamment contre les forces de l’ordre. Ces dernières ont souvent affirmé ne pas avoir les moyens nécessaires pour faire face à cette recrudescence d’attaques de groupes armés. Ces derniers veulent semer des troubles pour déstabiliser le pays, selon les autorités tunisiennes.