Tunisie: naufrage de migrants nigériens


Lecture 2 min.
arton46469

L’armée tunisienne a porté secours à 86 migrants au large de Zarzis, dans le sud du pays. Ils tentaient de rallier illégalement l’île italienne de Lampedusa à bord d’une embarcation de fortune.

Une embarcation avec à son bord des migrants nigériens a fait naufrage, ce mardi 3 mars 2015, au sud de la Tunisie, selon un responsable des garde-côtes tunisiens. Après avoir reçu un signal de détresse, l’armée tunisienne s’est empressée de porter secours aux migrants. Aucune victime n’est à déplorer, selon les grade-côtes tunisiens.

Cherchant à fuir la guerre, ces migrants étaient partis de la ville de Zouara, près de la frontière tunisienne afin de se rendre sur l’île italienne de Lampedusa. Principalement des Nigériens, après avoir été sauvés, ils ont rejoint des centres d’accueil à Ben Guerdane et à Médenine, deux villes du sud de la Tunisie. La situation en Libye a entrainé une vague importante de départs de clandestins depuis l’Erythrée et l’Afrique subsaharienne, afin de rejoindre l’Europe.

L’année dernière, plus de 165 000 migrants sont arrivés sur les côtes italiennes. Depuis le mois dernier, plus de 67 000 migrants fréquentent les centres d’accueil pour réfugiés en Italie. En l’espace d’une journée, sept missions de sauvetage ont été menées dans le sud de la Méditerranée. En effet, l’Italie a annoncé mardi avoir retrouvé des corps sans vie à la suite d’un naufrage à 80 kilomètres des côtes libyennes, les garde-côtes du pays sont parvenus à secourir 130 personnes.

Face à l’afflux massif de migrants, l’Italie avait mis en place l’opération Mare Nostrum qui visait à secourir les migrants en détresse en Méditerranée. Une opération remplacée depuis peu par l’opération Triton, qui comprend beaucoup moins d’équipements.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter