Tunisie : Nabil Karoui restera en prison

Nabil Karoui

A moins de 24 heures des élections présidentielles tunisiennes, Nabil Karoui, l’un des favoris au scrutin, est toujours derrière les barreaux. Et en dépit des multiples tentatives de ses avocats, il n’a pas pu obtenir une libération provisoire. Dans l’interview qu’il a accordée le jeudi 12 septembre au journal en ligne Acharaa al magharibi, il a précisé que son arrestation était un coup monté contre lui.

Jeudi 12 septembre, lors de son interview en ligne dans le journal Acharaa al magharibi, Nabil Karoui, candidat à la Présidentielle tunisienne de ce 15 septembre 2019, a estimé que son arrestation était le fruit d’une machination montée par la coalition des candidats au pouvoir afin de l’éloigner des scrutins. Il affirme : « Je n’abandonnerai jamais les personnes qui ont droit à une vie meilleure, quels que soient les sacrifices. Je suis toujours fidèle à mes promesses de sortir le peuple tunisien de la pauvreté, de la marginalisation et de l’insécurité ».

Pour le candidat emprisonné, « mon ennemi n’est pas celui qui est à l’origine de ma détention. Mon seul et unique ennemi demeure la pauvreté et mon objectif est le développement et la justice sociale ». Dans un post sur Facebook, son avocat Ridha Belhaj annonce que le candidat Nabil Karoui a entamé une grève de faim pour que son droit de vote lui soit accordé. Malheureusement, le vendredi 13 septembre, la justice a réitéré sa décision de garder en prison le candidat Nabil Karoui.

La Cour de cassation s’est déclarée incompétente et refuse le recours introduit contre son mandat de dépôt. Accusé de blanchiment d’argent et de fraude fiscale, candidat favori aux élections présidentielles, l’homme d’affaires Nabil Karoui restera à la prison de Mornaguia pendant les premiers tours des élections présidentielles.