Tunisie : Mohamed Ennaceur à la tête du Parlement

A quelques semaines du second tour de la Présidentielle en Tunisie, les nouveaux députés des représentants du peuple ont élu leur président, jeudi. Mohamed Ennaceur, député de Nidaa Tounès, prend donc la tête du Parlement.

Le député du parti Nidaa Tounès, vainqueur des Législatives en octobre, Mohamed Ennaceur, est le nouveau président du Parlement tunisien. Il l’a empoté jeudi avec le vote de 174 députés sur les 214 présents lors de l’élection. Cet avocat de 80 ans, a été, sous Bourguiba, ministre des Affaires sociales. Son élection marque-t-elle un tournant dans l’histoire politique du pays ?

Transition démocratique réussie?

L’élection d’un ancien ministre de Bourguiba par ailleurs député du parti Nidaa Tounés à la tête du Parlement semble être synonyme d’une transition démocratique réussie. Mohamed Ennaceur a été élu avec une nette majorité, ce qui signifie que certains députés du camp Ennahda ont soutenu sa candidature jusque dans l’urne. Saïda Onussi, députée du parti islamiste a réagi à l’élection d’Ennaceur au micro de RFI. « Je crois que Sir Mohamed Ennaceur saura faire prévaloir un esprit de dialogue et surtout appeler au calme quand les choses seront plus excitées que cela ».

Par ailleurs, deux vice-présidents issus du parti Ennahda et de l’Union Patriotique Libre (UPL) ont également été élus, jeudi. Il s’agit d’Abdelfattah Mouri, l’un des membres fondateurs du parti islamiste et de Faouzia Ben Fedha, députée de l’UPL.

La transition appliquée après la révolution prendra fin a l’issue du second tour de la Présidentielle, en décembre, opposant le Président sortant Moncef Marzouki à Beji Caïd Essebsi, le chef du parti Nidaa Tounès.