Tunisie : les plantations d’avoine ravagées par la maladie dite de la « rouille couronnée »

Le ministère tunisien en charge de l’Agriculture a annoncé l’apparition des premiers foyers de la maladie dite de la rouille couronnée, dans plusieurs plantations d’avoine au nord du pays.

La maladie de la rouille couronnée est une maladie très grave qui se propage à une vitesse fulgurante et cause d’innombrables dégâts au secteur agricole. A défaut de procéder à une intervention rapide avec les solutions fongicides adéquates pour canaliser et éradiquer le mal au plus vite, le ministère tunisien de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche a averti les producteurs d’avoine de son apparition et les a exhortés à la vigilance.

L’autorité gouvernementale leur a, en outre, demandé d’instaurer un système de surveillance régulière sur leurs plants d’avoine et de traiter rapidement, grâce aux fongicides recommandés, ceux qui présenteront les symptômes de la maladie épidémique afin d’éliminer au plus vite les premiers foyers et de limiter par ce fait la propagation du mal surtout que les plants d’avoines sont à un niveau de croissance primaire.

Le ministère a également mis en ligne, sur sa page Facebook, la liste des pesticides autorisés pour le traitement et l’éradication de la maladie épidémique pendant cette saison agricole.

Pour information, la maladie de la rouille couronnée est causée par le champignon appelé Puccinia Coronata. De toutes les céréales qui existent, les plans d’avoines sont les seules que le virus attaque. Il est possible qu’il contamine quelques graminées, l’ivraie notamment, mais il n’existe aucun risque de contamination croisée entre l’avoine et les graminées.