Tunisie : les « Ballons de la Liberté » à la mémoire de Chokri Belaïd

Portrait de Chokri Belaïd imprimé sur des ballons

La mort inattendue et fort injuste de Chokri Belaïd a ému les Tunisiens et marqué leurs esprits. C’est pourquoi les 16 et 17 mars prochains, ils seront nombreux à célébrer le 40ème jour anniversaire de la mort de Chokri Belaïd, la figure emblématique de l’opposition tunisienne. Des manifestations se sont organisées à cette occasion pour perpétuer à jamais la mémoire de cet homme d’exception. Ce dimanche 17 mars à 11h30, sa femme, Basma Khalfaoui et ses deux filles sont les grandes invitées du lâcher inaugural de ballons.

C’est à l’occasion du 40ème jour après l’assassinat de l’ancien coordinateur général du Front Populaire, Chokri Belaïd que plusieurs mobilisations envahiront les rues de Tunis les 16 et 17 mars prochains. A cet effet, l’opération « Les ballons de la liberté, la Lil Onf non à la violence » est initiée et organisée par un collectif citoyen de journalistes, d’artistes, de chanteurs, de plasticiens et comédiens tunisiens du nom de « Nafass » (souffle en arabe).

Ce collectif, dont la créativité n’est plus à prouver, s’est exprimé à travers un communiqué et a expliqué œuvrer pour « perpétuer la mémoire du martyr à travers le message véhiculé par la libération et le vol des ballons. Ceux-ci sont aux couleurs du drapeau tunisien avec imprimé le portrait de Chokri Belaïd ».

Une organisation bien ficelée

M. Rahoui, un des dirigeants du Parti des Patriotes Démocrates unifié, a présenté, ce jeudi, le programme de cette commémoration du 40ème jour du martyr Chokri Belaïd, sur les ondes de radio Mosaïque FM. Le programme sera ainsi réparti sur deux jours; soit samedi et dimanche prochains. Ainsi, un grand rassemblement populaire aura lieu samedi 16 mars à 13h et partira du cimetière d’El Jallez pour passer devant le théâtre de la ville de Tunis jusqu’à l’avenue Habib Bourguiba.

Pour la journée du dimanche 17 mars, une manifestation culturelle va s’organiser devant la coupole d’El Menzah VI, point d’orgue symbolique possédant en son sein un mémorial portant le nom de la figure emblématique de l’opposition, où se tiendront un écran géant et une plateforme pour les discours. Les Tunisiens pourront mieux connaître le fameux Chokri Belaïd, ce fervent militant pour les droits et les libertés de ses compatriotes, grâce à cet écran par lequel une vidéo retraçant sa vie politique sera diffusée.

Cette manifestation culturelle réunira plusieurs personnalités politiques et diplomatiques accréditées en Tunisie ainsi que des invités étrangers qui profiteront d’un programme politique et culturel varié. A ce propos, « plusieurs partis et personnalités politiques arabes et internationales de renom seront présents à la cérémonie du 40è jour, prévue le 16 et 17 mars » a déclaré Zied Lakhdar, membre du Bureau politique du Parti des patriotes démocrates unifié (PPDU) à l’agence TAP.

Un lâcher de ballon aux couleurs de la Tunisie

Invités d’honneur de cette commémoration faite en la mémoire de Chokri Belaïd, son épouse Basma Khalfaoui et ses deux filles seront les premières à procéder au lâcher inaugural de ballons. Ce lâcher de ballons rouges et blancs, aux couleurs de la Tunisie avec le portrait de Chokri Belaïd imprimé dessus, se fera entre 11h30 et 12h30, ce dimanche 17 mars.

C’est là une symbolique forte qui rappelle le lâcher de colombes synonyme de liberté. Tout être, femme, homme et enfant de tout âge et de tout bord, est sollicité, pour un laps de temps déterminé, à lancer un ou plusieurs ballons dans le ciel en signe de reconnaissance en celui qui a payé le prix fort pour la liberté d’expression et contre toute forme de violence.

« Donner son propre souffle »

Durant cet instant solennel et empreint d’émotion, un ensemble de musiciens, violonistes et autres, prendra place sur une estrade préparée à cette occasion et entonnera un couplet de l’Hymne National suivi de l’Ode à la Joie de Beethoven. Ce dispositif mis en place pour cette réunion symbolique invite les présents ; spectateurs-acteurs, à venir avec leurs propres ballons pour remplir comme il se doit l’objet de cette opération « donner son propre souffle ». En clair, participer.

Pour le collectif « Nafass » (souffle), à l’origine du projet, cette commémoration est en soi « un événement (qui) a une dimension internationale, en même temps que les villes tunisiennes, un jet de ballons aura lieu dans plusieurs cités et capitales arabes et européennes ».