Tunisie : le rappeur Klay BBJ en prison, Weld El 15 en fuite

Accusé d’outrage à des fonctionnaires, atteinte aux bonnes mœurs et diffamation, le rappeur tunisien Ahmed Ben Ahmed, plus connu sous le pseudo de Klay BBJ, a été condamné ce jeudi, à une peine d’emprisonnement ferme de six mois. Quant à Weld El 15, il serait en fuite et devrait écoper de la même peine que son compagnon avec qui il a traité les policiers de « chiens ».

Le rappeur Klay BBJ a été condamné, ce jeudi, à 6 mois de prison ferme pour la chanson que lui et Weld El 15 avaient chantée ensemble durant cet été, alors que les deux hommes qualifiaient les policiers de « chiens ».

Le concert avait eu lieu durant cet été à Hammamet. Klay BBJ était accusé d’outrage à des fonctionnaires, atteinte aux bonnes mœurs et diffamation. L’autre rappeur avec qui il se trouvait sur scène, Weld El 15, avait déjà été condamné à 21 mois de prison ferme. Ayant bénéficié d’une liberté provisoire, il est actuellement en fuite. Mais des sources font état qu’il devait écoper de la même peine, c’est-à-dire six mois de prison ferme, que son collègue Klay BBJ.

En Tunisie, tous les défenseurs des droits de l’Homme s’accordent à dire que le rappeur a été condamné pour ses critiques à l’encontre des islamistes du parti Ennahda au pouvoir. Aujourd’hui, d’après ces organismes, il ne fait aucun doute que le parti dirigé par Rached Ghannouchi veut museler l’opinion, en passant par les musiciens au verbe acerbe, notamment les rappeurs sans oublier la presse.

Cette condamnation intervient au moment où la Tunisie traverse une crise sans précédent, depuis l’assassinant de l’opposant Mohamed Brahmi, tué par balles, le 25 juillet dernier. Si l’opposition pointe du doigt le parti au pouvoir, ce dernier accuse des terroristes qu’il dit être à l’origine de ce meurtre. D’ailleurs, la veuve de Mohamed Brahmi compte porter plainte contre Rached Ghannouchi, leader du parti au pouvoir.