Tunisie : le calme est revenu à Sidi Bouzid

Le calme est revenu ce matin à Sidi Bouzid, berceau de la révolution, après la manifestation de jeudi, violemment dispersée par la police, rapporte Le Figaro. Les protestataires dénonçaient la politique du gouvernement dirigé par les islamistes d’Ennahda. Ils ont réclamé sa démission. Un an après la révolution, qui a conduit à la chute de Ben Ali, les conditions de vies des habitants de Sidi Bouzid, située dans une région pauvre, ne se sont toujours pas améliorées. Ils côtoient au quotidien misère, précarité et chômage. Ils estiment que le gouvernement n’a pas tenu ses promesses pour redresser leur situation.