Tunisie : l’affaire de la « sourate du Coronavirus » déclenche une vive polémique


Lecture 2 min.
Emna Chargui
Emna Chargui

L’arrestation d’une jeune Tunisienne, qui a publié un texte sur le Coronavirus imitant un verset coranique, a déclenché une vive polémique.

Pour avoir partagé sur Facebook un texte plein d’humour sur le Coronavirus et qui a des contours religieux, notamment ressemblant à un verset coranique, une jeune Tunisienne a été arrêtée. La blogueuse tunisienne Emna Chargui, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, a été accusée d’offense au Coran. La polémique enfle après l’interpellation de la femme.

La blogueuse tunisienne Emna Chargui a partagé, sur son fil d’actualité Facebook, la « sourate du Coronavirus », dont la structure est quasiment identique à un texte coranique. Cette publication, que d’aucuns considèrent comme un blasphème, lui a valu une convocation par les services de la police tunisienne, le 4 mai 2020. Contre toute attente, le parquet de Tunis accuse la blogueuse d’offense au Coran.

d’après Me Inès Trabelsi, avocate d’Emna Chargui, le parquet a invoqué l’ambigu article 6 de la Constitution tunisienne de 2014, qui, d’une part, stipule que « l’État protège la religion », et d’autre part, garantit « la liberté de croyance, de conscience et de l’exercice des cultes ».

Cette arrestation a faire sortir de leur gong plusieurs associations de défense des Droits de l’Homme, qui exigent l’abandon des charges contre la jeune blogueuse, d’autant, disent-elles, que la jeune internaute aurait tout simplement repris le texte du compte d’une amie algérienne pour le partager, a rapporté Business News.

Dans un communiqué rendu public, l’Observatoire national pour la défense du caractère civil de l’État a révélé que la jeune Emna Chargui fait l’objet d’insultes, de diffamation, de menaces de mort, appelant au respect de l’Etat civil et de la liberté d’opinion et d’expression.

Avatar photo
Je suis passionné de l’actualité autour des pays d’Afrique du Nord ainsi que leurs relations avec des États de l’Union Européenne.
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter