Tunisie: l’Etat Islamique revendique l’assassinat de Chorki Belaïd et de Mohamed Brahmi

Alors que la Tunisie s’apprête à élire, le 21 décembre, un nouveau Président, des djihadistes de l’Etat Islamique revendiquent l’assassinat de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi.

C’est une première en Tunisie. L’assassinat des deux opposants tunisiens, Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, a été revendiqué, ce jeudi, dans une vidéo, par des djihadistes ayant rejoint depuis peu l’Etat Islamique.

L’Etat islamique s’installe en Tunisie ?

L’un d’entre eux, Abou Mouqatel, recherché par la Tunisie, a déclaré : « oui tyrans, c’est nous qui avons tué Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi » . Dans cette vidéo, on peut voir le degré de violence de ces hommes, notamment de par leurs propos. « Nous allons revenir et tuer plusieurs d’entre vous. Vous n’allez pas vivre tranquillement tant que la Tunisie n’applique pas la loi islamique ».

Selon les autorités tunisiennes, plusieurs milliers de Tunisiens ont rejoint les rangs de l’Etat Islamique dans le but d’aller combattre en Syrie ou encore en Irak. Une situation qui inquiète les autorités qui craignent l’impact de leur retour sur la population.

Mohamed Brahmi a été abattu devant chez lui, le 25 juillet 2013, par deux hommes en moto, alors qu’il descendait de sa voiture. Il a été tué par onze balles tirées à bout portant. Cinq mois auparavant , le secrétaire général par ailleurs porte-parole du Mouvement des patriotes démocrates, Chokri Belaïd, était assassiné.