Tunisie : l’armée se déclare « garante de la Révolution »

« L’armée nationale se porte garante de la Révolution. L’armée a protégé et protège le peuple et le pays », a déclaré ce lundi après-midi le général Rachid Ammar, le très populaire chef d’état-major de l’armée de terre, lors d’une intervention face à des centaines de manifestants devant la mairie du quartier de la Kasbah, siège du pouvoir politique à Tunis, rapporte Reuters. « Nous sommes fidèles à la Constitution du pays. Nous ne sortirons pas de ce cadre », a ajouté le général qui avait refusé de faire tirer sur les manifestants de la « révolution du jasmin », comme le lui demandait le président déchu Zine el-Abidine Ben Ali. « Vos demandes sont légitimes. Mais j’aimerais que cette place se vide, pour que le gouvernement travaille, ce gouvernement ou un autre », a-t-il expliqué à la foule qui faisait le siège du gouvernement de transition où siègent plusieurs anciens membres du RCD, l’ex-parti au pouvoir, dont les manifestants réclament la démission. « le vide engendre la terreur, qui engendre la dictature », a-t-il prévenu.