Tunisie-France : un match nul positif

L’équipe nationale de football de Tunisie a réalisé une belle performance face aux Bleus français version Jacques Santini en arrachant, mercredi, un match nul très prometteur au stade de Radès. Un match positif et excellent pour le moral.

C’était certes un match amical mais les Aigles de Carthage ont brillamment contenu une formation française qui avait aligné une pléiade de stars. Ils sont même parvenus à faire l’essentiel du jeu, notamment en seconde période. Entamant le match avec beaucoup de rigueur, les Tunisiens, qui jouaient avec quatre défenseurs et autant de milieux de terrain, ont considérablement gêné les Français. Les obligeant à subir le jeu pendant un bon quart d’heure.

La tête de Sylvestre

A la 19ème minute et sur leur première véritable occasion, les Bleus obtenaient un corner, bien tiré par Zinedine Zidane et Michael Sylvestre, d’une tête surpuissante, envoyait Ali Boumnijel chercher le ballon au fond de ses filets. France 1-Tunisie 0. Les Tunisiens réagissaient par Hatem Trabelsi et Mourad Melki sans tromper la vigilance de la charnière défensive française formée de Christanval et Sylvestre.

Après une seconde occasion française qui a vu Candela, bien servi par Govou, tirer à côté des buts de Boumnijel, les Tunisiens bien organisés en milieu de terrain, allaient parvenir à prendre le dessus sur la défense française. Melki, décalé par Jaidi sur le flanc gauche, adressait un centre millimétré vers Ali Zitouni dont la reprise décroisée de la tête trouve la lucarne de Gregory Coupet. France 1 -Tunisie 1.

Des Aigles mieux affûtés physiquement

Dés le début de la seconde période, le néo-sélectionneur des Bleus, Jacques Santini a fait entrer Emmanuel Petit, Steeve Marley, Marcel Desailly et Patrick Viera pour donner plus de densité à son entre-jeu. Mais ce sont les Tunisiens, grâce à une meilleure fraîcheur physique, qui étaient les premiers sur tous les bons coups, prenant de plus en plus confiance au fur et à mesure que les minutes s’égrenaient.

Ben Achour, Ali Zitouni et Imed M’hedhbi ont manqué tour à tour des buts faciles, donnant ainsi des sueurs froides à la défense des tricolores français souvent dépassée et toute heureuse de ne pas avoir à encaisser un deuxième but. La fin du match verra les Tunisiens maîtriser le cours du jeu et enrayer les rares tentatives française menées par Zidane, Marley et Djibril Cissé qui a pris la place de Govou à la 63ème minute, terminant la rencontre sur un match nul face aux champions d’Europe.

Les Tunisiens, qui préparent la Can 2004, peuvent entrevoir l’avenir avec beaucoup de sérénité en confirmant davantage dans les prochains matches leur esprit de combativité dont ils ont fait preuve tout au long de la rencontre.