Tunisie : Essebsi demande le soutien au G7

Le Président tunisien Beji Caid Essebsi a participé au G7 qui se tient depuis ce dimanche en Allemagne. Il a tenu un discours, ce lundi 8 juin, demandant un soutien.

Lors de son discours, Béji Caïd Essebsi, a exprimé la détermination de la Tunisie à réussir sa transition démocratique, relevant, toutefois, qu’à cause de l’inexistence d’un soutien international, cette transition sera lente et lointaine. « Si la communauté internationale assiste la Tunisie, cela nous permettra d’avancer rapidement dans notre parcours, et augmentera nos chances de réussir », a-t-il déclaré.

Ces déclarations est un appel au secours lancé par le Président tunisien manifestant ainsi le besoin d’un financement et d’un accompagnement en matière de lutte anti-terroriste. Il a signalé que la Tunisie n’était pas préparée à combattre le terrorisme, car depuis l’indépendance, le pays avait privilégié l’investissement dans l’éducation et le développement humain, au détriment « de son armée et de ses forces de sécurité ».

Le président de la République est aussi revenu les problématiques du chômage et de l’endettement qui « a augmenté de 58% au cours des quatre dernières années ». Il a aussi mis le doigt sur la faible croissance économique et les disparités sociales entre les régions.

Concernant la Libye, Béji Caïd Essebsi a réitéré sa position insistant sur une solution pacifique du conflit dans ce pays. « La Tunisie s’oppose avec force à toute solution militaire et demeure attachée à l’unité et à la stabilité de la Libye », a-t-il conclu.

La Tunisie n’est pas le seul pays africains participant au G7, les Présidents du Nigeria, du Sénégal et du Liberia sont également présents, ce lundi, notamment pour discuter du leadership du Nigeria en Afrique et de sa contribution au développement économique du continent, ainsi que de la situation sanitaire au Liberia et la propagation de l’épidémie Ebola.