Tunisie : Ennahda campe sur sa position

Le chef du parti islamiste Ennahda, Rached Ghannouchi, a exclu de nouveau ce jeudi toute démission du gouvernement et dissolution de la Constituante. Il a qualifié les revendications de l’opposition « d’anarchistes ». « Ennahda refuse le gouvernement proposé par le Front de salut national, ce serait un danger pour le pays, le pousserait vers le vide, l’anarchie et achèverait l’expérience démocratique en Tunisie », a-t-il dit. La Tunisie est plongé dans une grave crise politique, depuis la mort il y a trois semaines de l’opposant Mohamed Brahmi.