Tunisie : deux djihadistes français arrêtés à la frontière libyenne

Deux Français, un Lyonnais et un Marseillais, ont été interceptés en Tunisie, à la frontière libyenne, alors qu’ils tentaient de rejoindre les camps d’entraînement de l’Etat islamique.

Coup de filet en Tunisie où deux Français, un Lyonnais et un Marseillais, ont été interceptés à la frontière libyenne, alors qu’ils tentaient de rejoindre les camps d’entraînement de l’Etat islamique.

Il s’agit d’un Lyonnais de 19 ans et un Marseillais de 20 ans qui ont tous les deux été arrêtés à la mi-novembre dans le sud de la Tunisie, près de la frontière Libyenne. Ils ont été remis aux autorités françaises le 13 novembre. Des sources judiciaires ont indiqué que les deux jeunes gens auraient déclaré vouloir rejoindre les camps d’entraînement de l’organisation de l’Etat islamique en Libye, ajoutant que les deux Français, qui ne se connaissaient pas avant de quitter la France, avaient prévu d’aller combattre en Syrie une fois leur préparation terminée.

La petite-amie du Marseillais, une Niçoise de 20 ans, a été mise en cause dans leur projet. Convertie à l’islam radical, la jeune femme a également été mise en examen et écrouée pour « association de malfaiteur en lien avec une entreprise terroriste». Selon les déclarations de la mise en cause, à défaut de pouvoir rejoindre la Syrie, elle avait prévu de commettre une attaque terroriste en France, précise Le Figaro qui ajoute que des drapeaux de l’Etat islamique et des manuels pour apprendre la confection d’explosifs ont été retrouvés au domicile de la jeune fille.

La Tunisie, sous le coup de menaces terroristes pressantes, a fermé ses frontières avec la Libye pour deux semaines, depuis le 25 novembre. Ces mesures avaient été prises au lendemain de l’attaque contre un bus de la sécurité présidentielle qui a coûté la vie à treize personnes dont le Kamikaze.