Tunisie : des caricatures de Mahomet mènent en prison

jugement.jpg

Deux jeunes tunisiens ont été condamnés à sept ans de prison pour avoir publié des caricatures de Mahomet sur Facebook. C’est une peine sans précédent pour une affaire de ce type en Tunisie.

Sept ans et demi de prison. C’est la peine à laquelle ont été condamnés deux jeunes tunisiens le 28 mars pour avoir publié sur Facebook des caricatures de Mahomet rapporte le site Tunisia Live. La sentence est susceptible d’appel. Selon le jugement, Jabeur Mejri et Ghazi Beji, le premier ayant été arrêté alors que le second est en fuite en Europe, sont condamnés à cinq ans de prison, 1200 DTN d’amende pour « diffusion de publication et des écritures et d’autres sources étrangères qui troublent l’ordre public », deux ans d’emprisonnement pour « apport de préjudice aux tiers à travers les réseaux publics de communication » et six mois de prison « pour transgression de la morale et par les paroles ».

Bochra Belhaj Hmida, avocate et ex-président de l’Association tunisienne des femmes démocrates, s’est mobilisée pour défendre ces deux jeunes et mobiliser la société civile explique Tunisia Live , elle estime « absurde que les deux jeunes hommes soient poursuivis pour des actes si insignifiants alors que ceux qui ont commis des actes de terrorisme en Tunisie sont libres ».

Cette condamnation est une première en Tunisie alors que d’autres jugements symboliques se profilent comme le procès du directeur de la télévision privée NessmaTv qui va être jugé après la diffusion du film d’animation franco-iranien Persépolis.