Tunis-sic : la société tunisienne serait unanime contre la presse française

Certains médias tunisiens sont excédés par  » la campagne de presse de certains médias français « . Et jouent sur la fibre anti-coloniale.

 » Fausses déclarations en vue (…) de porter atteinte à la Tunisie « ,  » méthodes contraires aux principes déontologiques « , les déclarations d’amour de la presse tunisienne adressées aux confrères gaulois se multiplient, alors que le journaliste Taoufik Ben Brik, poursuit sa grève de la faim. L’obstiné journaliste jeûne depuis 25 jours pour récupérer son passeport. Et désormais son frère. Celui-ci a été emmené par la police devant le domicile de Ben Brik mercredi dernier, alors que des membres de Reporters sans frontières (RSF) et trois journalistes français étaient molestés, leur matériel saisi ou volé.

Dans son édition du 28 avril, Le Renouveau, organe du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), consacre une page aux réactions indignées  » des composantes de la société civile «  tunisienne. Unanime pour dénoncer cette campagne , ressentie comme une ingérence dans les affaires intérieures du pays, rapporte l’Agence TAP.

Mensonges

Le Renouveau cite un communiqué de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP), dénonçant  » avec force les mensonges et les rumeurs colportés par certains médias français qui sont dépités de voir la Tunisie du Changement aller de l’avant (…) sur la voie du progrès et de la concorde « . Agriculteurs et marins qui  » ont combattu le colonialisme et participé à la libération du pays « , se mettent à la disposition du président Ben Ali pour combattre  » les esprits malfaisants «  et les  » mercenaires de la plume « , tout en proclamant leur  » profonde fierté «  quant aux  » positions audacieuses «  du président.

L’Union démocratique unioniste, cité par le même journal, voit dans ces  » campagnes médiatiques sélectives et hypocrites « , une offensive contre  » les causes de la nation arabe « .

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) des  » desseins inavoués dans le but d’altérer la réputation de la Tunisie « . Quant à Mohamed Bouchiba, secrétaire général du Parti de l’union populaire (PUP), tout en affirmant avec force  » le degré de maturité «  du  » processus démocratique en Tunisie « , il s’interroge dans Nouvelles de Tunisie sur le sens d’une campagne  » sans aucun rapport sur la liberté d’informer « .

Afrik.com transmet à Taoufik Ben Brik et sa famille l’assurance de notre solidarité et de notre profonde sympathie.