Tukkiman met le feu à la Belleviloise!

Le jeune chanteur sénégalais Tukkiman, récemment interviewé par Afrik.com, s’est produit sur la scène de la Belleviloise, à Paris, jeudi 26 novembre 2015, pour y présenter son premier album. Un pur régal !,

A la Belleviloise

Son public est de tous les horizons, des personnes âgées, des jeunes, des enfants… Preuve que sa musique touche toutes les générations. Tous ne cachent pas leur hâte de voir Tukkiman sur scène. Il faut dire qu’il cache bien son jeu. Derrière son sourire bon enfant, et sa dégaine nonchalante, Tukki, nom affectueux que lui donne ses proches, est en réalité un véritable showman. Egal à lui même, il fait du Tukkiman lors de cette première représentation à la Belleviloise, à Paris, pour présenter son premier album. Face à un public aux anges, il enchaîne titre après titre, We wiil survive, Reap what you saw, Chasing dreams…sa voix grave mélodieuse, rocailleuse, se mêle parfaitement aux rythmes endiablés du djembé, de la basse, de la batterie, ou encore de la guitare. Chantant tantôt en wolof, tantôt en anglais, il a réussi à trouver sa propre identité musicale en mêlant la pop aux sonorités africaines modernes. Sans compter ses choristes, dont les voix charmantes invitent au voyage. Tukkiman, qui sait aussi rapper avec un excellent flow, communique beaucoup avec son public, provoquant des fous rires : « Il parait que je parle trop sur scène. Le staff m’a dit ça récemment. J’espère que vous aussi vous ne me trouvait pas trop bavard. »

Humble, comme à son habitude, il remercie constamment son public d’être là pour lui comme s’il peinait encore à croire en son rêve qui s’est enfin réalisé après des années de dur labeur. « Merci à tous d’être là. C’est un rêve qui se réalise enfin. C’est que du bonheur et je suis heureux de le partager avec vous ». Tukki n’hésite pas aussi à évoquer les attentats meurtriers que la capitale française a connus dernièrement : « On va beaucoup parler d’amour, ce soir. Quand on rentre dans les métros parisiens, on sent qu’on a besoin d’amour et de douceur ». Des mots qui apaisent le public, dans lequel nombreux sont ceux qui ne peuvent s’empêcher de danser tant ils sont entraînés par le rythme de la musique de Tukkiman.

Lorsqu’il joue la dernière chanson, le public en redemande encore. Il a quasiment fallu que les responsables de la sécurité de la salle poussent certains à sortir. Et c’est parti ! Tukkiman n’a dès lors plus une minute à lui, tout le monde l’embrassent, poignées de main franches par-ci, accolades par-là. « Bravo, tu as assuré, c’était génial ! » Il signe aussi un nombre incalculable d’autographes ». Sans compter les photos que les fans veulent absolument prendre avec lui : « Je veux aussi une photo, moi », lance cette jeune femme très souriante.

Son premier grand concert a visiblement fait l’unanimité. Tukkiman n’aurait sans doute pas pu rêver mieux. Il est déjà d’attaque pour enchaîner d’autres scènes toujours dans le but de régaler son public. Ça promet…

Lire aussi l’interview de Tukkiman

 Tukkiman : « ?La musique c’est comme l’amour, ça doit venir du coeur? »