Trucage de votes : Trump pris la main dans… l’urne

Donald Trump, Président sortant des Etats-Unis

Le Président sortant des Etats-Unis, Donald Trump, a été épinglé pour avoir fait pression sur un responsable électoral de l’État de Géorgie, dans l’optique d’obtenir une modification du résultat local du scrutin présidentiel du 3 novembre. En clair, Trump voulait obtenir un trucage des élections de la première puissance mondiale.

Qui l’eut cru ? Donald Trump, Président sortant des Etats-Unis d’Amérique, en train de manipuler des votes pour conserver son fauteuil présidentiel. C’est pourtant ce qui a été révélé dans un enregistrement audio publié dimanche, par le Washington Post. Le dirigeant américain aurait fait pression sur un responsable électoral de l’État de Géorgie, dans le cynique but d’obtenir une modification du résultat local du scrutin présidentiel du 3 novembre.

C’est en effet une requête de Donald Trump, aux relents de pression exercée sur Brad Raffensperger, élu républicain en charge des élections dans l’État de Géorgie, lors d’un appel téléphonique. « Tout ce que je veux, c’est trouver 11 780 bulletins (…) parce que nous avons gagné cet État… Il n’y a pas de mal à dire que vous avez recalculé… Vous savez ce qu’ils ont fait et vous n’en parlez pas: c’est un délit, vous ne pouvez pas laisser ça avoir lieu, c’est un gros risque pour vous », a clairement indiqué un Donald Trump menaçant.

Sauf que le Président sortant des Etats-Unis se verra opposé une résistance, avec courtoisie, d’un Brad Raffensberger droit dans ses bottes. « Nous pensons que nos chiffres sont bons », a diplomatiquement répondu l’élu républicain en charge des élections dans l’État de Géorgie. D’autant que la victoire de Joe Biden en Géorgie, avec environ 12 000 voix d’écart, a été confirmée par un recomptage et des audits.

Le 14 décembre dernier, le collège électoral a déclaré le la victoire de Joe Biden avec 306 grands électeurs contre 232 à Donald Trump, synonyme de cuisante défaite à la dernière Présidentielle américaine.