Trop de « blacks » dans le onze français, selon M. Georges Frêche

« Dans cette équipe (de France), il y a neuf blacks sur onze. La normalité serait qu’il y en ait trois ou quatre. Ce serait le reflet de la société. Mais là, s’il y en a autant, c’est parce que les Blancs sont nuls ». Ces propos du président socialiste de la région Languedoc Roussillon, Georges Frêche, ont suscité un tollé dans la classe politique française. Et même une réaction de la Présidence, rapporte TV5. « La République garantit l’égalité des citoyens, sans distinction d’origine ou de religion », a déclaré Jacques Chirac.