Trois ministres tués dans un attentat en Somalie

L’attentat perpétré jeudi en Somalie a coûté la vie à trois ministres du gouvernement de transition somalien (TGF). L’explosion s’est produite à l’Hôtel Shamow de Mogadiscio, lors d’une cérémonie de remise de diplômes. Deux journalistes, dont le reporter d’images de la chaîne al-Arabiya, Hassan Zuber Hadji, auraient également trouvé la mort.

Trois ministres du gouvernement de transition somalien (TFG) ont été tués jeudi dans une explosion qui a frappé l’hôtel Shamow, à Mogadiscio. Il s’agit du ministre de l’Enseignement supérieur, Ibrahim Hassan Addow, le ministre de l’Education, Mohammed Abdullhai Waayel, et le ministre de la Santé, Qamar Aden Ali, a déclaré un responsable gouvernemental en charge de la sécurité. Un quatrième membre du TFG, le ministre des Sports, Suleyman Olad Roble, a été blessé, selon cette même source.

La violence règne à Mogadiscio

Cette attaque a visé l’hôtel où se déroulait une cérémonie de remise de diplômes à des étudiants de l’université Bénadir à laquelle les hommes politiques participaient. Le président de l’établissement a précisé que 43 étudiants en médecine, informatique, et ingénierie, participaient à cet événement. Un étudiant aurait apparemment déclenché des explosifs qu’il portait sur lui, selon un employé.

Au total dix-neuf personnes ont été tuées dans cette explosion. Parmi eux, deux journalistes, le reportage d’images de la chaîne al-Arabiya, Hassan Zuber Hadji, et le correspondant de la radio Shabelle, Mohamed Amin Aden.

Depuis plusieurs mois, Mogadiscio est le théâtre de violents affrontements. Le gouvernement somalien est confronté au mouvement rebelle, Al Shebbab, qui contrôle différentes régions et sème la terreur dans le pays.

Mise à jour