Top 10 des plus beaux pays du monde : un seul représentant africain

L’Homme a toujours eu le goût de l’aventure c’est-à-dire aller à la découverte de choses nouvelles, que ce soit les cultures d’autres peuples, les langues ou encore les paysages. Un phénomène qui est en concordance avec les chiffres que l’Organisation Internationale du tourisme a rendu publics et qui révèlent que de nombreux voyageurs ont parcouru le monde cette année.

Le magazine de voyage Geo a érigé son classement des 10 plus beaux pays de la planète. La richesse faunique et floristique, la beauté, les paysages urbains et naturels, le cadre de vie ou encore la richesse historique du lieu considéré, tels sont les critères sur lesquels s’est basé le magazine pour façonner son classement et c’est tout naturellement qu’il incite les touristes au passage à visiter ces pays.

Dans la liste on retrouve, trois pays d’Asie que sont l’Indonésie, le Japon et le Cambodge. Deux pays d’Amérique Latine, à savoir le Pérou et la Bolivie. L’Océanie y est représentée aussi avec la Nouvelle-Zélande et l’Australie. L’Europe elle, est représentée par la Norvège avec ses paysages scandinaves à couper le souffle ;  mais également les Etats-Unis avec des lieux très attractifs comme les îles Hawaï et la capitale Washington. Et pour terminer, l’Afrique avec un seul et unique représentant, la Namibie.

Le seul représentant du contient noir doit sa renommée à ses paysages qui font partie des plus spectaculaires au monde, à ses déserts ahurissants avec notamment le Kalahari qui est l’un des plus grands. Et il n’y a pas que les paysages qui rendent la destination attrayante, il y aussi la faune composée d’animaux majestueux et la flore qui constituent les principaux atouts de la Namibie.

A l’image de la Namibie, les possibilités touristiques que renferme le continent africain sont énormes et peuvent émerveiller les touristes du monde entier. Malencontreusement, des fautes de structuration et d’organisation mais aussi la non-valorisation des richesses touristiques sont les principaux freins de nombreux pays africains au développement touristique.

Lire aussi : Voir Tsodiho, le Louvre du désert africain