Togo : pour avoir falsifié son résultat, un malade du Covid-19 attend son procès

Les faits se sont produits mercredi dernier à Lomé. Le test d’un voyageur au départ de l’aéroport international révélé positif au Covid-19 est mystérieusement passé au négatif en 24 heures. L’enquête a mis en lumière une falsification.

C’est le médecin Colonel Mohaman qui a rendu l’information publique, au cours de son point de presse hebdomadaire. Il s’agit d’un cas de falsification du résultat d’un test de Covid-19, qui a été identifié à l’Institut National d’Hygiène (INH) à Lomé. Les résultats qui étaient positifs se sont révélés négatifs le lendemain. Le sujet concerné est un voyageur au départ de l’aéroport international de Lomé, qui a falsifié ses résultats en complicité avec deux personnes. L’une d’elles serait un agent de santé d’une clinique privée.

Un acte à punir sévèrement

Le point de presse du médecin Colonel Mohaman a donné tous les détails relatifs à cette affaire. « C’est une personne qui est testée positive… La personne a vu une clinique et s’est confiée à une personne qui est censée faire les prélèvements pour convoyer à l’INH. Le fautif et ses deux complices, dira le Colonel Mohaman, sont au commissariat et seront déférés devant le juge pour être jugés ».

Le chef de la Coordination Nationale de Gestion de la Riposte (CNGR) de la Covid-19 a profité de cette occasion pour mettre en garde les faussaires de tests de dépistage du coronavirus. Les faux résultats à la Covid-19 constituent des freins quant à la lutte efficiente contre cette pandémie. Il y a de cela quelques mois,  un kit de test PCR fabriqué en Chine et distribué un peu partout dans le monde a donné près de 3.700 faux résultats. Il convient donc de punir avec la dernière rigueur, toutes les personnes qui seraient tentées de manipuler des résultats de tests de la Covid-19.