Togo : le premier centre d’art du pays est installé au Palais de Lomé


Lecture 2 min.
Palais de Lomé

Laissé à l’abandon pendant plus de 20 ans, l’ancien Palais des gouverneurs est  à nouveau ouvert. Il s’agit d’un des monuments les plus symboliques de la capitale togolaise. Il sera désormais dédié à l’art.

Implanté sur une superficie de 11 hectares, l’imposant bâtiment blanc est entouré par une multitude d’arbres tropicaux. Plus d’une quarantaine d’espèces d’oiseaux agrémentent l’air de leurs chants mélodieux. C’est dans ce cadre qu’ouvrira le premier centre d’art et de culture du Togo, un projet fortement soutenu par le chef de l’Etat.

Le Togo sauve son patrimoine

Le bâtiment faisait jadis office de résidence des gouverneurs allemands et français avant d’être utilisé plus tard, comme premier Palais de la Présidence togolaise. Laissé pour compte en 1990, il avait aussi été utilisé au préalable comme Palais des hôtes de marque. Le gouvernement togolais a donc pris la décision de procéder à la réhabilitation de ce patrimoine historique avec un financement à hauteur de 2,4 milliards de francs CFA.

Le public pourra visiter le Palais de Lomé à partir du 28 novembre 2019 et cinq expositions sont déjà prévues. Les plus attendues sont « Le Togo des rois » qui présente les objets et autres productions traditionnelles fournies par les descendants de plusieurs royaumes, ou « Three Borders » qui est une présentation d’artistes venus de pays voisins. Pour Sokey Edorh,  grand plasticien togolais, « le centre d’art et de culture en chantier est une grande opportunité pour les artistes togolais, car la situation artistique est moins riche au Togo que dans d’autres pays de la sous-région, tels que la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Sénégal qui disposent de musées, de conservatoires de musique ou de galeries ».

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter